Benvengut sus lou forum de Countea de Nissa
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Législatives

Aller en bas 
AuteurMessage
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 44
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

Législatives Empty
MessageSujet: Législatives   Législatives EmptySam 12 Mai - 11:09

L'UDF lance le Mouvement démocrate

Un extrait du discours de François Bayrou

Après la présidentielle, la bataille des législatives est lancée pour François Bayrou. Jeudi, lors du conseil national de l'UDF à la Mutualité, le dirigeant centriste a appelé à la "constitution d'une force politique nouvelle, indépendante, ouverte, le Mouvement démocrate" qui présentera des "candidats aux élections législatives avec cette étiquette". Il a ajouté que le Congrès constitutif du Mouvement démocrate, dont l'UDF sera "une force constitutive", se tiendrait "à l'automne". A l'issue d'un vote à main levée, le conseil national de l'UDF, a décidé de lancer le Mouvement démocrate, a annoncé François Bayrou en début d'après-midi.

La résolution proposant le lancement de ce parti a été approuvée "à l'unanimité des présents (plus d'un millier), moins 4 votes contre et 4 abstentions", a déclaré le président de l'UDF, après ce vote qui devait initialement se faire à bulletins secrets. Selon François Bayrou, l'UDF a déjà reçu "22.000 demandes d'adhésion" à ce nouveau parti.

"Il y a des moments où il est nécessaire de changer et d'ouvrir les portes pour que plus de citoyens se reconnaissent dans l'œuvre commune", avait déclaré, plus tôt, François Bayrou devant le millier de personnes réunies à la Mutualité, à Paris. Le président de l'UDF avait notamment salué Azouz Begag, ancien ministre de Dominique de Villepin, et l'écologiste Corinne Lepage, dont le courant Cap 21 devrait rejoindre le Mouvement démocrate, tous deux présents dans la salle.

"Des hommes et des femmes libres"
Cet appel avait été précédé par un long discours en forme d'ode au "rassemblement". "On annonce l'ouverture, un gouvernement pluraliste", a déclaré le président de l'UDF lors du conseil national de l'UDF, sans citer Nicolas Sarkozy. "L'ouverture n'a pas de légitimité si elle n'a pas été annoncée et défendue devant les Français", a-t-il affirmé. Et de poursuivre : "si on a vendu l'affrontement, on ne peut pas faire le rassemblement, le rassemblement n'aura pas de légitimité".

Ce conseil intervient dans un climat de tension politique entre élus centristes et UMP. La veille, vingt-deux députés UDF sortants (les trois quarts du groupe) et un candidat centriste aux législatives avaient affirmé leur volonté "d'inscrire sans hésitation leur démarche dans la majorité présidentielle", "tout en conservant leur autonomie au Parlement, et sans intégrer l'UMP". Sans les condamner ouvertement, François Bayrou a désapprouvé leur choix. "Ce qu'on ne peut pas faire en étant membre de notre famille, c'est d'être lié par une allégeance, par une discipline de vote", a-t-il lancé.

A noter qu'une figure de l'UDF, le député européen Jean-Louis Bourlanges, est venue dire au revoir à une partie de sa famille politique, dont il désapprouve la démarche. "L'heure c'était de rester, de reconstituer une majorité", a-t-il estimé devant un millier de personnes réunies à la Mutualité. "En refusant cela, vous vous enfermez dans la plus sympathique mais la plus tragique des impasses stratégiques ", a ajouté le député, hué par une partie de la salle. "Ne croyez pas que ces gens-là ont changé. Ils font une analyse de la situation qui est différente", a-t-il dit, refusant les "procès d'intention". Pris d'un léger malaise, il a écourté son intervention à la tribune.
Revenir en haut Aller en bas
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 44
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

Législatives Empty
MessageSujet: Re: Législatives   Législatives EmptySam 12 Mai - 11:11

Législatives : Bayrou de plus en plus isolé

Vingt-deux députés UDF sortants affirment mercredi dans une tribune publiée par Le Figaro, leur volonté "d'inscrire sans hésitation leur démarche dans la majorité présidentielle".
Ils considèrent qu'"en désignant Nicolas Sarkozy comme l'adversaire principal, l'UDF, même transformée en Parti démocrate, court un risque d'isolement important".

Dans une tribune publiée mercredi par Le Figaro à la veille du conseil national de l'UDF qui doit voir la création du Mouvement démocrate, vingt-deux élus UDF auxquels se joint un candidat centriste aux législatives, affirment leur volonté "d'inscrire sans hésitation leur démarche dans la majorité présidentielle qui se dessine" autour de Nicolas Sarkozy, "tout en conservant leur autonomie au Parlement, et sans intégrer l'UMP".

Ils estiment qu'"il est du devoir d'une UDF libre de concourir à sa manière, avec ses méthodes et ses priorités, à l'oeuvre de redressement qui s'impose aujourd'hui". Ils considèrent qu'"en désignant Nicolas Sarkozy comme l'adversaire principal, l'UDF, même transformée en Parti démocrate, court un risque d'isolement important".

"Accord au soir du premier tour"
Les députés UDF, qui ont fait la campagne de François Bayrou avant de soutenir le candidat UMP au second tour, font valoir que l'UDF devra "passer un accord au soir du premier tour des élections législatives, si l'UDF veut encore se faire entendre à l'Assemblée nationale durant ces cinq prochaines années". "Cet accord ne peut pas être passé avec l'UMP puisque François Bayrou déclarait que Nicolas Sarkozy était le candidat pour lequel il ne fallait pas voter", disent-ils.

Cette tribune est signée par les députés du groupe UDF et apparentés Jean-Pierre Abelin, Pierre Albertini, Pierre-Christophe Baguet, Christian Blanc, Bernard Bosson, Charles de Courson, Stéphane Demilly, Jean Dionis du Sejour, Philippe Folliot, Francis Hillmeyer, Olivier Jarde, Yvan Lachaud, Maurice Leroy, Claude Leteurtre, Hervé Morin, Nicolas Perruchot, Jean-Luc Preel, François Rochebloine, Rudy Salles, André Santini, François Sauvadet, Francis Vercamer, et Philippe Vigier (candidat dans la 4e circonscription d'Eure-et-Loir). Le groupe UDF de l'Assemblée nationale sortante compte 29 députés.

_________________
Sucer des glands ne fera pas de toi un écureuil
Revenir en haut Aller en bas
 
Législatives
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Countea Nissa :: La buveta-
Sauter vers: