Benvengut sus lou forum de Countea de Nissa
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Equipe de France

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Equipe de France   Mar 26 Sep - 0:28

Bleus : Zidane «aime» l'Italie

«Qui a dit que je n'aime pas l'Italie?»: c'est ainsi que l'ancien capitaine de l'équipe de France Zinédine Zidane, coupable d'un coup de tête sur Marco Materazzi en finale du Mondial 2006, s'est adressé aux Italiens lors d'une interview diffusée lundi sur la chaîne Sky. «J'ai tant d'amis ici, a ajouté Zizou», interrogé en marge d'une manifestation de charité. J'aime l'Italie, j'aime les Italiens, je suis bien en Italie. Je ne changerais rien de l'Italie, parce que je pense que c'est un beau pays, où l'on vit bien. J'ai été pendant cinq ans à Turin, avant de choisir de changer, et je m'y suis trouvé bien». Zinédine Zidane a évolué de 1996 à 2001 à la Juventus Turin, remportant notamment deux Championnats d'Italie (1997, 1998) et disputant deux finales de Ligue des Champions (1997, 1998).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 26 Sep - 0:28

Domenech : l'appel au jeu

Le sélectionneur de l'équipe de France Raymond Domenech incite les arbitres à faire la «différence entre l'application stricte de la règle et l'interprétation» pour ne pas «avoir 50 penalties dans la surface de réparation», dans une intervention diffusée lundi sur le site de la FFF. Domenech prédit qu'« il ne va plus y avoir un contact (possible) sans qu'il y ait un coup franc». Cette intervention est à mettre en relation avec la rigueur arbitrale depuis le début de la saison en L1, notamment les penalties sifflés à quatre reprises contre le défenseur du Paris SG Mario Yepes pour tirage de maillot.

Le sélectionneur se prononce pour une plus grande implication des assistants et encourage les arbitres à s'inspirer de ce qui se pratique dans le Championnat d'Angleterre : «Une faute bénigne, on joue, on ne discute pas, cela redonne de la fluidité au jeu, dit-il. Les matches anglais ne sont pas meilleurs que nos matches mais il se passe toujours quelque chose parce que le jeu ne s'arrête pas. Cela maintient le spectateur en haleine. Le football cela doit se jouer, cela ne doit jamais s'arrêter.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 26 Sep - 12:17

Domenech veut deux arbitres

Dans une interview accordée au site officiel de la Fédération Française de Football, le sélectionneur Raymond Domenech est revenu sur le problème de l'arbitrage posé depuis quelques journées en Ligue 1. Il en a profité pour évoquer sa vision de l'arbitrage. "Je suis pour un arbitrage à l'anglaise. Je suis pour deux arbitres sur le terrain. (...) Je suis pour une vraie collaboration avec quatre arbitres sur le terrain qui quadrillent bien tout l'ensemble", a-t-il déclaré. "Les matches anglais ne sont pas meilleurs que nos matches mais il se passe toujours quelque chose car les matches ne s'arrêtent pas. Donc, cela maintient les spectateurs en haleine", a-t-il expliqué avant de conclure. "Je suis pour plus de liberté et plus d'intensité et plus de vie sur le terrain".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 26 Sep - 12:28

Direction Glasgow !



Après une entame très réussie dans les éliminatoires de l'Euro 2008 en Géorgie (3-0) puis face à l'Italie (3-1) début septembre, les hommes (photo Lilian Thuram et Eric Abidal) de Raymond Domenech retrouveront l'Ecosse. Ce choc est programmé le samedi 7 octobre prochain à Glasgow (18h00 en France, 17h00 locales).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 26 Sep - 12:31

Les rendez-vous à venir

L'Equipe de France a achevé sa saison 2005-2006 par une place de finaliste de la Coupe du Monde en Allemagne, derrière l'Italie. Place à de nouvelles aventures. Découvrez le calendrier des matches qualificatifs de l'Euro 2008



Saison 2006-2007

Samedi 7 octobre 2006
Match éliminatoire Euro 2008 à Glasgow (18h00 en France, 17h00 loc)
Ecosse-France

Mercredi 11 octobre 2006
Match éliminatoire Euro 2008 au Stade Bonal à Montbéliard (Sochaux, 21h00)
France-Iles Féroé

Mercredi 15 novembre 2006
Match amical au Stade de France (21h00)
France-Grèce

Samedi 24 mars 2007
Match éliminatoire Euro 2008
Lituanie-France

Mercredi 28 mars 2007
Match amical au Stade de France
France-Autriche

Samedi 2 juin 2007
Match éliminatoire Euro 2008
France-Ukraine

Mercredi 6 juin 2007
Match éliminatoire Euro 2008
France-Géorgie

Saison 2007-2008

Samedi 8 septembre 2007
Match éliminatoire Euro 2008
Italie-France

Mercredi 12 septembre 2007
Eliminatoire Euro 2008
France-Ecosse

Samedi 13 octobre 2007
Match éliminatoire Euro 2008
Iles Féroé-France

Mercredi 17 octobre 2007
Match éliminatoire Euro 2008
France-Lituanie

Mercredi 21 novembre 2007

Match éliminatoire Euro 2008
Ukraine-France
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mer 27 Sep - 12:32

Barthez proche de la retraite

Selon le quotidien Le Parisien dans son édition de mercredi, Fabien Barthez, toujours sans club, devrait annoncer très prochainement la fin de sa carrière de footballeur.

Faute d’avoir pu s’engager avec Toulouse pendant le mercato, Fabien Barthez devrait selon toute vraisemblance annoncer son retrait des terrains. Le quotidien Le Parisien affirme ainsi ce mercredi que le gardien international aurait pris sa décision. Lui qui a disputé son dernier match lors de la finale de la Coupe du Monde perdue face à l’Italie pourrait même être honoré par un hommage le 15 novembre prochain juste avant France-Grèce au Stade de France.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mer 27 Sep - 15:47

Naysmith absent face aux Bleus

Blessé au genou, le défenseur écossais Gary Naysmith sera indisponible pendant six semaines et manquera donc Ecosse-France le 7 octobre prochain.

Touché dans un contact avec Obafemi Martins ce week-end en Premier League, le défenseur écossais d’Everton, Gary Naysmith, devra observer une période de repos d’au moins six semaines. En conséquence, celui-ci ne pourra pas participer aux matches de l’Euro que doit disputer l’Ecosse en octobre face à la France et l’Ukraine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Jeu 28 Sep - 14:34

Euro-2008: peu de surprises à attendre de la liste de Domenech

PARIS (AFP) - Peu de surprises sont à attendre de la liste que dévoilera jeudi le sélectionneur de l'équipe de France de football Raymond Domenech, qui possède déjà un groupe aux contours bien définis avant les matches des éliminatoires de l'Euro-2008 contre l'Ecosse et les Iles Féroé.

Au lendemain de France-Italie (3-1), le technicien avait déjà prévenu les jeunes aux portes des Bleus que, vu "le niveau" actuel de la sélection, "pour faire sa place, il (faudrait à l'avenir) être très, très performant".

Les seules opportunités pourraient découler de blessures, comme celle de William Gallas touché à la cuisse mardi soir avec Arsenal (vainqueur de Porto 2-0 en C1). "Pour moi, ça avait l'air sérieux. Je ne l'espère pas", a juste commenté son entraîneur en club, Arsène Wenger.

En cas d'absence de Gallas, tous les yeux se tourneraient vers Philippe Mexès, défenseur central de l'AS Rome, qui clamait encore récemment dans "l'Equipe" son attachement aux Bleus.

Pour le reste, Domenech devrait reconvoquer les éléments qui ont participé à la victoire contre l'Italie. Même contre leur gré. "L'équipe de France doit avoir les meilleurs", a répété Domenech après France-Italie, soulignant à propos de Makelele: "je peux le retenir contre lui même."

Le joueur de Chelsea, qui avait regretté d'avoir été convoqué contre sa volonté face à la Georgie et l'Italie, devrait répondre en bon soldat au prochain appel. "C'est assez délicat, mais si je suis convoqué, maintenant que j'en ai discuté avec mon club, je serai obligé d'y aller", a précisé le milieu le 12 septembre.

David Trezeguet, qu'une blessure avait privé des confrontations face à la Géorgie et l'Italie, s'est refait une santé depuis et a retrouvé le chemin des filets avec la Juventus Turin.

Son retour attendu en sélection devrait fermer la porte aux éternels déçus du club France, Ludovic Giuly (Barcelone) et Nicolas Anelka (Bolton). Sans oublier que Sidney Govou barre également la route à ces deux joueurs. Le milieu offensif de l'OL a fait définitivement taire les critiques avec sa titularisation surprise et son doublé face à l'Italie.

Il serait étonnant que, malgré ses commentaires élogieux, Domenech invite tout de suite en sélection André-Pierre Gignac, l'attaquant de Lorient, auteur d'un triplé en championnat face à Nantes le 26 août.

Le sélectionneur avait salué récemment dans sa chronique vidéo sur le site officiel de la Fédération française de football (FFF) son "intelligence du placement et de replacement".

"Il m'a surpris et a confirmé, il a quelque chose en plus, qu'on remarque quand on est entraîneur, on se dit +celui-là il est à suivre+, a expliqué Domenech. Ca m'intéresse de voir comment il va évoluer."

Le jeune Yoann Gourcuff, qui crève l'écran à 20 ans à l'AC Milan (une blessure l'a privé du déplacement mardi soir à Lille en C1), semble lui toujours en salle d'attente, tout comme Jérémy Toulalan, en train d'imposer sa griffe à Lyon.

Le déplacement de Bruno Martini, entraîneur des gardiens des Bleus, en Italie le 20 septembre pour superviser un match de la Fiorentina, où évolue Sébastien Frey, ne devrait pas bousculer la hiérarchie des portiers bien établie maintenant avec Grégory Coupet numéro un, Mickaël Landreau numéro deux, et un Fabien Barthez sans doute définitivement éloigné de l'équipe nationale.

La France se déplace à Glasgow le 7 octobre pour affronter l'Ecosse et reçoit les Iles Féroé le 11 octobre à Sochaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Jeu 28 Sep - 15:26

Liste des joueurs sélectionnés

Gardiens de But
23 Grégory COUPET Olympique Lyonnais
1 Mickaël LANDREAU Paris SG

Défenseurs
3 Eric ABIDAL Olympique Lyonnais
2 Jean-Alain BOUMSONG Juventus Turin
1 3François CLERC Olympique Lyonnais
17 Julien ESCUDE F.C. Seville
5 William GALLAS Arsenal F.C
19 Willy SAGNOL Bayern Münich
15 Lilian THURAM FC Barcelone

Milieux de Terrain
18 Alou DIARRA Olympique Lyonnais
6 Claude MAKELELE Chelsea F. C
7 Florent MALOUDA Olympique Lyonnais
8 Jérémy TOULALAN Olympique Lyonnais
4 Patrick VIEIRA Inter Milan

Attaquants
9 Sidney GOVOU Olympique Lyonnais
12 Thierry HENRY Arsenal F.C
22 Franck RIBERY Olympique de Marseille
14 Louis SAHA Manchester United
20 David TREZEGUET Juventus Turin
11 Sylvain WILTORD Olympique Lyonnais
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Jeu 28 Sep - 15:44

La surprise Escudé



Julien Escudé ! Telle est la nouvelle surprise sortie de son chapeau par Raymond Domenech dans la liste pour les deux prochaines rencontres qualificatives à l'Euro 2008, en Ecosse et face aux Iles Féroé à Sochaux. Le défenseur du FC Séville intégre pour la première fois le groupe de l'équipe A. Hormis cette surprise, Domenech a fait appel à un groupe classique, Makelele ayant été appelé de nouveau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Jeu 28 Sep - 16:12

Comme de coutume désormais, le sélectionneur a gratifié son auditoire d’une drôle de surprise : Julien Escudé.

Une surprise peut-elle finalement ne plus en être une. Avec Raymond Domenech, on est désormais plus très loin de le penser tant le sélectionneur tricolore semble avoir pris le pli d’inclure dans chacune de ces listes un nom inattendu. On se souvient ainsi de Pascal Chimbonda, qui restera peut-être dans l’histoire de l’équipe de France comme le plus célèbre touriste ayant participé à un Mondial sans jamais avoir disputé la moindre minute d’un match de compétition avec les Bleus. Il y a eu aussi Julien Faubert, que l’on n’attendait pas si vite en A mais qui avait su justifier sa sélection face à la Bosnie en inscrivant un but. Et aujourd’hui, en vue des rencontres qualificatives pour l’Euro 2008 en Ecosse et face aux Iles Féroé, Domenech sort de son chapeau magique… Julien Escudé.

Escudé, la belle vie sévillane
Le défenseur central, révélé à Rennes en 1999 lorsqu’il avait fait ses débuts en Ligue 1 face à Nantes, semblait en effet avoir laissé passer le bon wagon lorsqu’il avait quitté, en 2003, l’Ille-et-Vilaine pour les Pays-Bas. Parti sous le maillot prestigieux de l’Ajax Amsterdam, le natif de Chartres ne tardait pourtant pas à se faire sa place dans cette formation, avec une première saison couronnée d’un titre de champion et une seconde agrémentée de 5 buts en 28 matches. Malheureusement, diverses blessures allaient freiner sa progression par la suite et lui faire perdre sa place au sein de la formation de Danny Blind. Si bien qu’au mercato d’hiver de la saison 2005-2006, Escudé décidait de rejoindre l’Espagne et le FC Séville. Un choix payant finalement puisque sous le maillot sévillan, l’ancien Rennais garnissait son palmarès d’une Coupe UEFA et d’une Super Coupe d’Europe. Titulaire incontestable depuis la reprise de la Liga, il semblait avoir franchi un palier, sans pour autant que son nom ne revienne forcément dans les discussions concernant l’équipe de France. L’idéal en fait pour un Domenech qui n’aime rien de moins que ces joueurs talentueux mais sous-médiatisés. Seul petit hic, à 27 ans, celui-ci ne représente pas forcément l’avenir mais…

Makelele de corvée
Parmi le reste de la sélection, il n’y a guère d’autres grandes surprises. En pleine forme actuellement avec l’OL, Toulalan remplace numériquement Mavuba au milieu de terrain tandis que son nouveau coéquipier en club, Alou Diarra, conserve la sienne presque miraculeusement vu son faible temps de jeu du mois de septembre. Malgré son désir d’arrêter l’équipe de France, «l’esclave» Claude Makelele devra à nouveau mettre les couverts face aux Ecossais dans une rencontre visiblement taillée sur mesure pour lui. Avant de très certainement disposer d’un passe-droit face aux modestes joueurs des Iles Féroé. En défense, William Gallas, bien que touché à la cuisse en Ligue des Champions cette semaine, figure dans la liste de Raymond Domenech. Et en attaque, aucune révélation subite, Trezeguet conservant la confiance du sélectionneur, de même que Wiltord. Mais le Turinois semble désormais avoir plusieurs longueurs de retard sur un Saha qui plante but sur but avec Manchester United. Maintenant, avec Domenech, on est plus à une surprise près…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Jeu 28 Sep - 18:10

Rester vigilant

Quelques semaines après sa belle victoire face à l’Italie (3-1), l’équipe de France se prépare à affronter l’Ecosse puis les Iles Féroé. Raymond Domenech met en garde ses joueurs contre tout excès de confiance. Interview

Raymond, Gaël Givet n’apparaît pas dans votre liste pour la première fois depuis votre nomination. Pourquoi avoir choisi Julien Escudé à la place ?
Julien a un peu le même profil que Gaël. Il a gagné la Coupe UEFA l’année dernière puis la Supercoupe avec Séville en début de saison face à Barcelone en les étrillant. Il est titulaire à tous les matches donc cela se justifie. Je le répète inlassablement, les prestations, les performances sont un élément important.

Qu’en est-il de l’état de santé de William Gallas qui s’est blessé en Ligue des Champions avec Arsenal ?
Il a été touché mais il est naturellement optimiste et comme il n’a pas beaucoup de muscles… (rires) On verra. C’est vrai que cela restera jusqu’au dernier moment une incertitude.

Claude Makelele fait également partie de la liste des 20 joueurs sélectionnés. Le dossier est-il bouclé ?
De mon côté, il n’a jamais commencé, il n’y a pas eu d’affaire. J’ai dit ce que j’avais à dire. Il y a des joueurs de niveau international, il y a une équipe de France et il y a des règlements. C’est dommage qu’on soit toujours là à faire le même combat avec les clubs plutôt que de se poser, de mettre les choses en place et de réglementer le nombre de matches que doivent faire les joueurs pour arriver à avoir un calendrier cohérent. Cela me parait plus intelligent que de faire des jeux de mots chacun de son côté.

Pourquoi avoir sélectionné Jérémy Toulalan plutôt que Rio Mavuba ?
Ce sont des postes qui se ressemblent. Je voulais faire tourner un petit peu. La fois d’avant c’était Rio, cette fois-ci c’est lui. Pour l’avenir de l’équipe de France, j’ai besoin de voir tous les joueurs. Rio y a goûté, il sait ce que c’est, je voulais voir d’autres options. Jérémy est en forme, comme les Lyonnais. Il y en a huit.

Est-il une bonne chose justement pour l’équipe de France d’avoir huit joueurs du même club ?
Quand je fais la liste, je ne réfléchis pas s’ils sont du même club. Ils sont là parce qu’ils sont les meilleurs à leur poste. Mais l’apport du club, c’est aussi de les hisser à un niveau qui les rapproche de la sélection. Ils jouent en Champions League, ils ne jouent que des matches importants en championnat parce qu’ils sont l’équipe à battre. Cela les met à un niveau de compétition proche de ce que l’on rencontre. Ce sont eux les plus près. C’est intéressant mais ils ne seront pas tous titulaires.

Avec cette abondance de Lyonnais, êtes-vous tout de même tenté de jouer dans le même schéma de jeu que l’OL ?
Quand vous arrivez en sélection, vous n’avez plus le maillot de Lyon, de Paris, de Bordeaux, de Marseille… Vous avez celui de l’équipe de France. C’est autre chose. On ne fait pas de comparaison avec la manière dont ils jouent dans les clubs. Ce sont des joueurs de haut niveau, adaptés à toutes les options, à toutes les possibilités. Les joueurs qui les entourent ne sont pas les mêmes. Je ne m’appuie pas sur ce qu’ils font à Lyon pour les faire jouer avec l’équipe de France.

Comment fait-on pour motiver une équipe lorsqu’elle vient de réussir le match parfait face au champion du monde ?
En leur disant que s’ils veulent aller au championnat d’Europe, ce n’est pas en lisant les journaux, c’est en étant performant sur le terrain. Et cela commence en Ecosse. Il faut rester vigilant quand tout fonctionne bien. Ce sont souvent des moments qui sont difficiles parce qu’on tombe dans l’autosatisfaction, la sérénité béate. On oublie les petits détails. C’est là qu’il faut être le plus vigilant. Et c’est là que je vous demanderais d’être le plus critique possible (sourire).

Vous estimez donc que tout fonctionne bien en ce moment ?
On vient de battre le champion du monde, on a gagné nos deux premiers matches, je ne vais pas dire que tout fonctionne mal. Je dis : «ça marche mais attention». C’est justement quand ça marche bien que le couac peut arriver parce qu’on n’a pas fait les efforts, parce qu’on sous-estime l’adversaire. C’est la situation d’une équipe en Coupe de France, qui se croit largement au-dessus. Tous les entraîneurs disent attention mais ça ne s’inscrit pas complètement. Il faut répéter. Mais pour en avoir parlé avec eux, je ne suis pas inquiet. Ils savent combien c’est difficile d’arriver au haut niveau et ils savent aussi à quelle vitesse on peut redescendre.

L’Ecosse est connue pour son impact dans les duels. Qu’avez-vous pu observer d’autre chez cette équipe ?
On connaît leur jeu mais c’est toujours trompeur de croire que c’est juste le jeu de tête et les duels. Il y a aussi des joueurs qui sont capables de jouer au football. Ce n’est plus aussi tranché que cela l’était il y a 20 ans. Des joueurs de ce niveau-là peuvent dribbler, jouer à une touche de balle, ils ont un éventail beaucoup plus large. On sait que c’est l’ambiance qui sera particulière. Il faudra résister à cette pression, qui n’est pas seulement dans le combat physique.

Est-ce qu’on peut comparer la préparation de ce match à celle de l’Irlande il y a un an ?
Il y a des ressemblances dans le profil des deux équipes, c’est évident. Il y aura du monde, comme il y en avait en Irlande. La seule différence, c’est que le match en Irlande était décisif. Une défaite nous aurait éliminés. Là, on n’a pas le couteau sous la gorge. On respire encore un peu.

Avez-vous contacté Paul Le Guen ?
Pas encore mais c’est possible.

Un petit mot sur Pascal Chimbonda. On ne l’a pas vu avant sa convocation pour le Mondial. On ne l’a pas vu pendant et on ne le voit pas après…
On le reverra. Il rejoue, c’est bien. J’attends de voir comment il évolue. Devant lui, il y en a un qui joue au Bayern et un autre qui joue à Lyon et qui sont performants. Il y a aussi la concurrence, comme pour tout le monde. Je sais qu’il existe, qu’il est là. Il rejoue, je suis content pour lui.

On a parlé d’un possible retour de l’équipe de France au Parc des Princes. Qu’en pensez-vous ?
Je dois avouer que l’idée m’a intéressé. Je vais demander quelle personne il faut contacter pour avancer sur le dossier (rires).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Ven 29 Sep - 12:24

Le contrat de Domenech officialisé

Une formalité. Maintenu à la tête de l'équipe de France au lendemain de la finale de la Coupe du monde perdue contre l'Italie (0-0, 4 tab à 5), Raymond Domenech va voir sa situation officialisée vendredi matin. La FFF a effet inscrit la prolongation pour quatre ans du sélectionneur à l'ordre du jour de son conseil fédéral. Selon Jean-Pierre Escalettes, le président de la Fédération cité par L'Equipe de vendredi, «le contrat de Raymond Domenech sera effectivement officialisé, et cela durera une minute trente secondes.» Sauf accident de parcours, le patron des Bleus va donc poursuivre son travail jusqu'en juillet 2010, c'est-à-dire jusqu'à la fin du Mondial en Afrique du Sud.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Ven 29 Sep - 14:54

La sélection écossaise

Walter Smith a dévoilé une liste de 25 joueurs pour les matches de qualification pour l’Euro 2008 de l’Ecosse face à la France et l’Ukraine.

Walter Smith a convoqué un groupe élargi pour les rencontres de l’Ecosse face à la France et l’Ukraine en éliminatoires de l’Euro 2008. Absent face aux Iles Féroé et à la Lituanie en septembre en raison d’une blessure, le capitaine Barry Ferguson fait son retour tandis que le défenseur d’Everton, Gary Naysmith, est absent pour blessure.

La sélection écossaise :
N. Alexander, Gallacher, Gordon - G. Alexander, Anderson, Caldwell, Dailly, McManus, McNaughton, Murty, Neilson, Pressley, Weir – Brown, Ferguson, Fletcher, Hartley, McCulloch, Quashie, Severin, Teale – Boyd, McFadden, Miller, O'Connor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Ven 29 Sep - 19:06

Escalettes : «Confiance totale»

Le président de la FFF, Jean-Pierre Escalettes, s’est dit satisfait du contrat officiellement signé avec le sélectionneur national.

Raymond Domenech dispose désormais d’un contrat jusqu’en 2010. Sur le site de la FFF, Le président Jean-Pierre Escalettes s’est déclaré satisfait : «Après la Coupe du Monde, le Conseil Fédéral avait décidé du principe de la reconduction du contrat, mais il n'en avait fixé, ni les modalités, ni la durée. Les modalités ont été fixées par un contrat privé fait de façon professionnelle, et la durée, approuvée à l'unanimité, porte jusqu'à la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Cette reconduction s'est décidée dans un climat parfait et avec beaucoup, beaucoup de compréhension réciproque. Raymond Domenech a l'adhésion et la confiance totale du Conseil Fédéral et de son Bureau.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Ven 29 Sep - 19:15

Houllier s'emporte contre Domenech

Interrogé sur la non-sélection d'Anthony Réveillère en équipe de France depuis quelques matches, alors qu'il est régulièrement titulaire avec Lyon, Gérard Houllier s'est livré à une véritable diatribe à l'encontre de Raymond Domenech. Car au-delà de l'absence de son défenseur chez les Bleus, c'est le comportement du sélectionneur et de son staff qui dérange l'entraîneur lyonnais.

«Huit joueurs lyonnais sont appelés (pour Ecosse-France et France-Iles Féroé), de plus en plus d'entre eux sont utilisés 100 jours par an par leur sélection, et on n'a pas une poignée de main, ni un coup de fil, tempête Houllier. On voit Mankowski, Martini ou ...(NDLR : Houllier ne cite jamais le nom de Domenech) assister à nos matches, mais uniquement parce qu'il y a une caméra dans la tribune. Ils repartent sans venir discuter à la fin. Il (Domenech) appelle Duverne, mais, à ce que je sache, Robert, ce n'est pas l'entraîneur. Je n'ai jamais vu cela.»

Et Gérard Houllier de se souvenir de l'époque, au milieu des années 80, où Michel Hidalgo était sélectionneur et lui, entraîneur de Lens. « Michel m'appelait pour me dire : «Je vais te prendre tel ou tel joueur. Comment ils vont en ce moment ?». Là, rien. Il (Domenech) fait la même chose avec Arsenal, Barcelone et les autres. Demandez à Arsène (Wenger) ce qu'il en pense. Il y a la loi, mais aussi la courtoisie. Quand on y pense, c'est énorme. Un jour, ça va péter. Je vais
faire péter le truc, moi.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Manu
Modo coin-coin
avatar

Nombre de messages : 25357
Age : 34
Localisation : Nissa
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Ven 29 Sep - 20:01

Ca y est les pleureuses commencent... :grrr: :grrr:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Sam 30 Sep - 12:11

Makelele ne disputera pas l’Euro

Claude Makelele a affirmé qu’il continuerait avec l’équipe de France jusqu’à la fin des éliminatoires de l’Euro 2008 mais qu’il ne participerait pas au Championnat d’Europe si les Bleus se qualifient.

C’est peut-être la fin du feuilleton Makelele. Sélectionné contre son gré pour les matches face à la Géorgie et à l’Italie en septembre, alors qu’il avait affirmé vouloir arrêter sa carrière internationale, le milieu de terrain tricolore a définitivement clarifié son avenir en Bleu. Le joueur de Chelsea continuera à porter le maillot de l’équipe de France lors des éliminatoires de l’Euro 2008, mais ne disputera pas ce Championnat d’Europe si les Bleus se qualifient. «Pour moi, c'est clair, je n'irai pas à l'Euro. Je crois que c'est déjà un objectif raisonnable que de vouloir participer à la qualification. Pour un joueur, ce sont toujours des efforts en plus, devoir se remettre en question mentalement, enchaîner les voyages, les matches trois jours après avec son club», indique-t-il ce samedi dans L’Equipe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Sam 30 Sep - 12:17

Makelele dit non à l'Euro

Makelele face à la Géorgie.
Dans une longue interview accordée à l'Equipe ce samedi, Claude Makelele a fait savoir qu'il disputerait les éliminatoires de l'Euro 2008 à l'instar de Lilian Thuram mais qu'il ne prendrait pas part à la phase finale en Suisse et en Belgique. «Pour moi, c'est clair, je n'irai pas à l'Euro», a affirmé le milieu défensif de Chelsea. «Je crois que c'est déjà un objectif raisonnable que de vouloir participer à la qualification. Pour un joueur, ce sont toujours des efforts en plus, devoir se remettre en question mentalement, enchaîner les voyages, les matches trois jours après avec son club.»

Au début du mois de septembre, le défenseur tricolore, âgé de 33 ans, avait expliqué qu'il était revenu contre son gré disputer les deux premiers matches contre la Géorgie (0-3) et l'Italie (3-1), affirmant par ailleurs qu'il avait décidé de mettre un terme à sa carrière au soir de la finale de la Coupe du monde. Le communiqué, sybillin et pas forcément très clair, s'était achevé par cette phrase. «Je vous remercie de laisser ce feuilleton se terminer cette semaine. » Celui-ci a trouvé son épilogue par la bouche même de l'intéressé, vendredi à Stamford Bridge. Makelele a surtout voulu se libérer d'un poids et mettre un terme à toutes les interrogations liées à son avenir en bleu. «J'avais des pressions ici où là. Il fallait prendre sur soi pour rester concentré sur le jeu. C'est un soulagement. Je suis content que tout cela se soit arrangé.»

La mise au point avec le sélectionneur a lieu juste après le match contre les champions du monde en titre. «Quand je suis revenu de Londres après la rencontre, j'ai d'abord eu une discussion avec mon entraîneur (José Mourinho). Ensuite, j'ai parlé avec le sélectionneur qui m'a bien fait comprendre que je devais revoir ma décision d'arrêter. Pour Chelsea, la priorité a été d'éviter des sanctions de la FIFA et des polémiques. Mon club ne voulait pas que cette situation s'éternise. Moi non plus, car c'était très difficile à vivre», a expliqué Makelele qui se projette déjà sur le match contre l'Ecosse le 7 octobre à Glasgow. «Ce sera très chaud...C'est le jeu anglais, en version multipliée au niveau de l'atmosphère. Ce sera comparable à notre match en Irlande (0-1), l'année dernière, mais en deux fois plus intense. A Glasgow, ce sera plus dur qu'à Dublin...

Après les qualifications, à l'automne prochain, «ce sera le moment de passer le relais, d'autant qu'on a de très bons joueurs au milieu. Ce que je veux, c'est que la France se qualifie et que je puisse alors m'arrêter sereinement», a conclu Makelele, détenteur de 52 capes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Lun 2 Oct - 11:39

Saha incertain selon Ferguson

Louis Saha, diminué par une blessure à l'aine, pourrait déclarer forfait pour les deux prochains matches de qualifications à l'Euro 2008 selon son manager à Manchester United, Alex Ferguson. «Louis est notre première préoccupation, c'est pourquoi il n'a pas joué, a-t-il déclaré après la victoire contre Newcastle (2-0), à laquelle Saha n'a pas participé. Il souffre d'une douleur à l'aine et d'une petite lésion tendineuse. Nous allons envoyer un rapport médical en France, dans l'espoir qu'ils (les membres du staff) y prêtent la plus grand attention. S'il est en état de jouer, il jouera, dans le cas contraire, il ne devrait pas aller à Glasgow».

Un autre joueur est incertain en attaque : Sidney Govou a quitté ses équipiers à la 71e minute de Sochaux - Lyon, samedi (0-1), touché à la cheville gauche. Le héros de France - Italie (3-1) pense que ce n'est «pas trop grave» mais fera le point à Clairefontaine, où les Français seront rassemblés mardi à midi. William Gallas, qui a joué avec Arsenal ce week-end, s'est rétabli plus vite que prévu de sa tension à la cuisse. L'équipe de France affronte l'Ecosse à Glasgow le 7 octobre, avant de recevoir les îles Féroé le 11 octobre à Sochaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Lun 2 Oct - 12:22

Anderson forfait contre les Bleus

L’Ecossais Russell Anderson devrait être forfait pour affronter la France dans le cadre des éliminatoires de l’Euro 2008.

L’Ecosse devra probablement se passer des services de Russell Anderson pour affronter la France samedi prochain. Le défenseur central s’est blessé avec Aberdeen ce week-end contre les Rangers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Lun 2 Oct - 15:12

Thuram : «Hâte de jouer»

De passage à Paris pour présenter l’évènement «Frères de Sang» dont il est l’ambassadeur, Lilian Thuram a évoqué le prochain match des Bleus en Ecosse.

Connu pour son engagement dans la lutte contre toutes les formes de discrimination, Lilian Thuram a accepté d’être l’ambassadeur de l’évènement «Frères de Sang», une grande journée contre le racisme organisée par l’association Foot Citoyen qui se déroulera le 25 mars à Marseille, Lyon et Paris. De passage dans la capitale lundi, le défenseur des Bleus a évoqué la prochaine échéance des Tricolores en Ecosse samedi prochain. « Le match contre l’Ecosse va être difficile. On connaît bien l’engagement qui caractérise le football écossais. L’équipe de France s’était imposée 2-0 lors de son dernier déplacement là-bas. Je me souviens qu’on avait très bien joué. J’ai hâte de jouer ce match pour voir si on est toujours dans la même logique que face à l’Italie. Contre les Italiens, on avait atteint un niveau de jeu incroyable», a confié Lilian Thuram.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 3 Oct - 11:50

Domenech : « Critiquez ! »

L'équipe de France est rassemblée pour la troisième fois de la saison, mardi midi à Clairefontaine, pour préparer son déplacement en Ecosse comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2008 (samedi). Un voyage qui vaut cher : l'Ecosse est la seule équipe du groupe, avec les Bleus, à avoir gagné ses deux premiers matches. Les Bleus défendront à Glasgow leur statut de finaliste de la Coupe du monde et la très forte impression laissée contre l'Italie (3-1) le mois dernier («Un niveau incroyable» selon Thuram, de passage à Paris). Dans sa conférence de presse de la semaine dernière, le sélectionneur Raymond Domenech est allé jusqu'à demander aux journalistes de critiquer sans hésiter, histoire d'éviter que les Bleus sombrent dans l'autosatisfaction.

Raymond Domenech, que dire à l'équipe pour la faire avancer alors qu'elle vient de battre les champions du monde à l'issue d'un match quasi parfait (3-1) ?
Si les joueurs veulent aller à l'Euro, ce n'est pas en lisant les journaux ou en se regardant à la télé que les joueurs seront performants sur le terrain. Ça commence en Ecosse. Il faut rester vigilant quand tout fonctionne bien. C'est dans ces périodes-là que le couac peut arriver. On tombe dans l'autosatisfaction, la sérénité béate, on oublie les petits détails, progressivement, on sous-estime l'adversaire en se disant que ça va marcher. D'ailleurs, vous journalistes, soyez le plus critique possible. N'hésitez pas, critiquez.

Le risque de ce type de situation, c'est que le message de l'entraîneur soit moins écouté ?
Oui, la transmission est plus difficile. C'est comme un match de Coupe de France, quand on est largement au dessus de l'adversaire sur le papier. L'entraîneur dit et répète : "faites attention" ! Les joueurs disent "on fait attention, OK c'est bon". Mais le message ne s'inscrit pas tout de suite, il faut rabâcher. Cependant, pour en avoir discuté avec les joueurs, je ne suis pas trop inquiet. Ils sont motivés, ils savent ce qu'il faut d'efforts pour grimper et à quelle vitesse on peut dégringoler.

Vous aviez souligné ce type d'autosatisfaction après la Géorgie (3-0)...
Je n'ai pas employé ce mot, non. Mais on a relâché par moments, on a un peu ralenti. Mais il y avait un objectif précis : l'Italie, cinq jours plus tard.

Dans le groupe que vous avez retenu, certains joueurs ont-ils davantage vocation à jouer contre les Féroé le 11 octobre ?
Pour le moment, il n'y a que l'Ecosse qui compte. Dans l'absolu, je pourrais convoquer vingt joueurs différents pour les Iles Féroé. Il n'y a aucune obligation.

En Ecosse, vous attendez-vous à un match comparable à celui gagné en Irlande en septembre 2005 (1-0) ?
Le profil des deux équipes est ressemblant. C'est un match particulier, il y aura du monde. Sauf qu'une défaite en Irlande nous aurait éliminés de la Coupe du monde 2006 : c'est différent, cette fois. On connaît le jeu des Ecossais. Mais c'est toujours trompeur de croire qu'ils ont seulement un bon jeu de tête et des duels à proposer. Ils sont capables de dribbler, de jouer à une touche. C'est l'ambiance qui va être particulière. Mais on a encore le temps d'approfondir le travail sur l'adversaire.

Vous êtes-vous rapproché de Paul Le Guen pour avoir des informations ?
Il est possible que ça vienne.

Et de Jean-Alain Boumsong (ancien joueur des Glasgow Rangers) ?
Aussi. Pour ne pas parler avec Boumsong, il faut être sourd. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 3 Oct - 11:52

Coupet «ne cherche pas à pardonner»

Grégory Coupet, le gardien de but international français de l'OL, revient dans les colonnes du Parisien du mardi 3 octobre sur son expérience douloureuse lors de la dernière Coupe du monde en Allemagne. Même si les Bleus, qui se réunissent ce mardi à Clairefontaine en vue du match en Ecosse, samedi, peuvent compter sur son professionnalisme, le Lyonnais assure avoir «pris du recul». «L'an dernier, j'étais numéro un. Je me suis imposé une grosse pression et j'ai su la tenir. J'ai été pro jusqu'au bout. Point. Après, il y a eu une terrible déception. Moi, je n'ai rien à me reprocher. C'est le plus important».

Le joueur affirme ne pas regretter son vrai-faux départ de Tignes. «J'étais moi-même quand j'ai craqué. (...) Je suis le mec le plus gentil du monde. Mais il ne faut pas confondre gentil et con». Coupet revient ensuite sur ses relations avec le staff des Bleus, et notamment la paire Domenech-Martini, qui a choisi Fabien Barthez comme titulaire en Allemagne. «Je ne cherche pas à pardonner. (...) Mais qu'on ne me demande pas de passer une soirée avec eux. Raymond Domenech le sait. S'il estime que je suis utile, il me sélectionne et je viens. C'est tout. Je suis là pour être au service de l'équipe de France, pas pour m'en servir».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 3 Oct - 17:45

Saha et Govou incertains

Si l'Ecosse compte plusieurs blessés dans son effectif avant de recevoir la France samedi en éliminatoires de l'Euro 2008, Raymond Domenech doit composer avec deux doutes dans le secteur offensif : Louis Saha et Sidney Govou restent incertains pour la rencontre, a annoncé Raymond Domenech.

L'attaquant de Manchester United est handicapé par une blessure à l'aine, le milieu offensif de Lyon a été touché à la cheville samedi à Sochaux (1-0). Le sélectionneur de l'équipe de France les conserve cependant dans son groupe et compte sur des remplacements au sein de groupe en cas de forfait confirmé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 3 Oct - 17:52

Domenech ironise sur les critiques de l'entraîneur de Lyon

Le sélectionneur de l'équipe de France de football Raymond Domenech a ironisé mardi sur le "piment" mis par l'entraîneur de Lyon Gérard Houllier, qui avait a déploré vendredi dans des termes très durs l'absence de contact avec le patron des Bleus.

"Gérard est un vrai ami, a ironisé Domenech en conférence de presse. Il met un peu de piment pour faire bouger les choses. Lui (Gérard Houllier), il a été entraîneur de l'équipe de France pendant 15 mois (sourire), il connaît bien la situation, il sait ce qu'il faut comme piment avant un rassemblement de l'équipe de France."

"Plus sérieusement, je trouve dommage qu'il dise que Bruno Martini (entraîneur des gardiens des Bleus) et Pierre Mankowski (adjoint de Domenech) ne viennent dans les stades que juste pour être devant les caméras, a ajouté le sélectionneur. C'est discourtois vis à vis d'eux. Et puis j'aime bien que les gens qui parlent en leur nom propre (Houllier s'était exprimé au nom d'autres entraîneurs)."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 3 Oct - 18:33

Domenech répond à Houllier

Raymond Domenech a réagi avec étonnement et ironie aux déclarations de Gérard Houllier sur son manque de communication avec les entraîneurs de club. Ironie : «J'aime que les gens parlent en leur nom propre, c'est plus intéressant, a commencé le sélectionneur, qui avait déjà reproché à Robert Pires l'utilisation du "nous", il y a deux ans. Et Gérard est un vrai ami. Dans ma dernière conférence de presse, je disais que tout se passait trop bien. Il m'a entendu et il cherche à faire bouger les choses, à créer des problèmes. Lui qui a été sélectionneur, quinze mois, connaît bien la situation. Il sait que l'équipe a besoin de piment de temps en temps. Donc je suis satisfait de cette intervention».

Sur le fond, Raymond Domenech a fait comprendre qu'il n'avait pas forcément besoin de maintenir un contact avec les entraîneurs de club pour se procurer des informations. «Les modes de fonctionnement des sélectionneurs peuvent être différents les uns des autres. Le mien est simple : quand il y a un besoin d'information, je vais au match, puis je vois les entraîneurs quand j'en ai besoin et quand c'est possible. Les informations, on les a avec les gens autour. Il arrive même qu'on appelle les joueurs directement. Parfois, assister au match suffit. J'ai été entraîneur à Lyon il y a longtemps et je n'ai pas de problème pour avoir des informations à Lyon.» Gérard Houllier a notamment reproché à Domenech de s'adresser directement au préparateur physique Robert Duverne... que l'actuel sélectionneur avait connu lors de son passage à l'OL comme entraîneur, entre 1988 et 1992.

Relations glaciales depuis 1997
«Je me vois mal appeler toutes les semaines chaque entraîneur pour savoir si celui-là va bien ou pas, a poursuivi Raymond Domenech. Ce n'est pas utile. Mais si ça doit être modifié, je ferai ce qu'il faut. Le débat est clos. Je ne reproche à personne d'autre son fonctionnement. Il est simplement dommage de ne pas prendre la peine de m'appeler pour m'expliquer les choses quand l'intérêt supérieur du football français est en jeu. Il est aussi dommage qu'on puisse accuser Bruno Martini et Pierre Mankowski d'aller au match pour être vus devant les caméras. Quand on les connaît, c'est discourtois. Ils font les interventions qu'il faut.»

Plus tard, interrogé sur Vikash Dhorasoo, Domenech a lâché «Je n'interviens pas dans la vie des clubs». Depuis sa prise de fonction en août 2004, le sélectionneur a adopté un mode de fonctionnement très indépendant vis-à-vis des clubs, sur les temps de jeu des joueurs comme sur la disponibilité de ceux qui ont un pépin physique. Raymond Domenech a refusé de commenter ses relations avec Gérard Houllier. Celles-ci sont très froides depuis qu'en 1997, les deux hommes sont entrés en concurrence pour diriger la sélection Espoirs. Houllier avait dirigé les Bleuets au Mondial des moins de 20 ans en Malaisie et souhaitait poursuivre avec les mêmes joueurs, au poste occupé depuis 1993 par Domenech. Celui-ci y resterait jusqu'en 2004.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 3 Oct - 18:42

Pour Arsène Wenger, l'Ecosse est "le véritable test" des Bleus

Le match de qualification pour l'Euro-2008 de football que la France va disputer samedi à Glasgow contre l'Ecosse sera "le véritable test" pour jauger le niveau de la sélection de Raymond Domenech, juge l'entraîneur d'Arsenal Arsène Wenger.

"Pour moi, cela va être le véritable test pour la France. Parce que l'Italie n'en était pas vraiment un. L'Italie n'était prête ni physiquement, ni mentalement à affronter la France. Ils n'étaient pas redescendus de la planète Coupe du monde", a déclaré Wenger.

Lors de la 2e journée des qualifications, la France avait battu l'Italie 3 à 1 à Paris.

Wenger, qui a indiqué qu'il irait assister à ce match, fait toutefois des Bleus ses favoris: "Je suis un grand supporteur du football écossais. Ils ont produit beaucoup de joueurs par le passé. Mais malheureusement pour vous mon ami (NDLR: s'adressant à un journaliste écossais), vous jouez la France au mauvais moment".

"Si vous les aviez affrontés il y a un an, j'aurais dit que vous aviez une bonne chance. Aujourd'hui, ça semble bien plus difficile", a-t-il jugé.

"Mais d'un autre côté, l'Ecosse a progressé", a ajouté Wenger."Cela sera un bon test pour la France. Mais aussi pour l'Ecosse", a-t-il dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 3 Oct - 18:48

ECO : Trois défenseurs touchés

Les pépins physiques se confirment du côté de la défense écossaise avant la venue de l'équipe de France samedi en éliminatoires de l'Euro 2008 : la sélection pourrait être privée de trois défenseurs. Deux d'entre eux Kevin McNaughton (Cardiff) et Graeme Murty (Reading), touchés aux adducteurs, ont déjà confirmé leur forfait pour la rencontre et le déplacement en Ukraine mercredi prochain.

Ils pourraient être rejoints par Russell Anderson (Aberdeen), qui souffre de la hanche. Walter Smith, le manager de l'équipe, a annoncé que le défenseur David Weir et l'attaquant James McFadden allaient rejoindre le groupe pour suppléer les blessés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 3 Oct - 18:53

Les arbitres désignés

L'UEFA vient de désigner les arbitres qui dirigeront les deux prochaines rencontres de l'équipe de France comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2008. C'est le Suisse Massimo Busacca qui arbitrera la rencontre Ecosse-France, le 7 octobre à Hampden Park. Le Roumain Sorin Corpodeau officiera quant à lui le match France-Iles Féroé, le mercredi 11 octobre au stade Bonal de Sochaux
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mar 3 Oct - 22:23

Quatre absents à l’entraînement

William Gallas, Sidney Govou, Willy Sagnol et Claude Makelele n’ont pas pris part au premier entraînement des Bleus ce mardi à Clairefontaine. Incertain, selon Raymond Domenech, pour le déplacement en Ecosse, Sidney Govou est resté aux soins ce mardi après-midi à Clairefontaine. Louis Saha, également incertain, a en revanche fait des tours de terrain pendant trois quart d’heure. William Gallas est lui resté aux soins avec Govou tandis que Willy Sagnol s’est contenté de faire du vélo. Enfin, Claude Makelele ne devait arriver à Clairefontaine que dans la soirée. Pour le reste, les autres Bleus se sont entraînés normalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mer 4 Oct - 11:43

«Gérard met du piment»

Raymond Domenech a répondu ce mardi aux attaques de Gérard Houllier lui reprochant son attitude avec les clubs de Ligue 1. Maniant volontiers le second degré, le sélectionneur national a réexpliqué son mode de fonctionnement. Interview



Comment avez-vous accueilli les déclarations de Gérard Houllier se plaignant d’un manque de considération de votre part vis à vis de lui et des entraîneurs de Ligue 1 en général ?
Je suis content. Gérard est un vrai ami (rires dans la salle). Il a dû écouter ma dernière conférence de presse où je disais que tout se passait trop bien et que c’est dans ces moments-là qu’on est en danger et qu’il faut faire attention. Il m’a entendu et il met un peu de piment pour créer quelques problèmes. Lui qui a été sélectionneur national, 15 mois (il insiste), il connaît bien la situation. Il sait que l’équipe de France a besoin de piment de temps en temps. C’est bien, je suis satisfait de cette intervention. Je trouve cependant dommage qu’on puisse accuser Bruno Martini et Pierre Mankowski d’aller aux matches juste pour être devant les caméras. Il aurait dit ça de moi à la rigueur… Mais je trouve que c’est très discourtois vis-à-vis de Bruno et de Pierre qui font bien leur travail. Le mode de fonctionnement des sélectionneurs peut être différent selon les uns ou les autres. Quand j’ai besoin d’informations particulières, je vais aux matches, je vois les entraîneurs, je discute avec eux avant ou après quand c’est possible. Avec Lyon, j’ai l’avantage de bien connaître le club et que tout le monde me connaît. Je n’ai donc pas de problèmes pour avoir des informations. Quand quelqu’un a un souci et qu’il estime qu’on devrait l’appeler, c’est dommage, une semaine avant un match de l’équipe de France, qu’il ne prenne pas la peine de m’appeler pour s’expliquer plutôt que de créer des problèmes qui n’ont pas lieu d’être. Je me vois mal toutes les semaines appeler tous les entraîneurs. Ce n’est pas utile et j’essaye de faire ce qui est utile à l’équipe de France.

Vous vous ennuieriez sans ces polémiques…
Je plaide non coupable, je ne veux pas être impliqué dans cette affaire, je ne fais pas de polémiques. Je m’occupe de l’équipe de France, j’essaye de faire avec un mode de fonctionnement qui est le mien et je ne reproche à personne d’autre son fonctionnement. J’ai dit l’autre jour que quand tout va bien, c’est dangereux car on peut s’installer dans le confort. Je le maintiens. Mais je voulais parler du plan purement sportif.

Pour en revenir au jeu, à quel type de match vous attendez-vous contre l’Ecosse ?
On sait qu’on aura un gros défi physique, un combat, des joueurs de qualité, un vrai public, un vrai temps écossais… Tous les ingrédients pour en faire un vrai test. Pour moi, c’est le vrai test du Championnat d’Europe. On rentre dans cet Euro. Avant, on était dans l’après-Coupe du Monde, maintenant on est dans l’Euro. C’est une étape.

Mathématiquement, peut-on parler de tournant avec les deux matches à venir car, en cas de victoires, les Bleus auraient 12 points ?
Moi, je vois les échéances à long terme. Ce qui compte c’est la qualification. Et si vous regardez les deux dernières journées, il y a un match en Ukraine et une journée où on est exempt. C'est-à-dire que sur 6 points, on devra en prendre trois chez un concurrent direct et qu’on n’en prendra aucun lors de la dernière journée. Donc après le match contre la Lituanie, il faudra absolument avoir 6 points d’avance sur deux concurrents directs au moins. Cela veut dire que jusque-là, il faudra que le parcours soit parfait. Même si on fait un bon résultat dans les deux prochains matches, il n’y aura rien de fait.

Claude Makelele a dit qu’il n’irait pas au-delà des qualifications à l’Euro 2008…
Je suis content car il a dit qu’il serait là pour les qualifications, c'est-à-dire au moins un an. Et en football, un an c’est du long terme. Je sais très bien que Claude ne jouera pas tous les matches pendant un an car il y a d’autres joueurs à préparer et qu’à un moment ou à un autre il arrêtera. Mais il n’y a rien de plus dramatique qu’un arrêt brutal. Un arrêt qui se programme, qui se construit, je trouve que c’est intelligent et que ça nous permet de bien fonctionner. Pour la suite, qualifions nous d’abord et après on parlera. On verra dans quel état il sera car il aura au moins… (sourire)

Depuis la Coupe du Monde, vous avez trouvé une continuité dans l’organisation. Cela peut-il changer en fonction de l’adversaire ?
Il y a plein de facteurs qui font que ce n’est pas toujours la même chose mais ce n’est pas impossible que ça le soit. C’est un équilibre entre la forme des joueurs, les blessures, les suspensions et l’adversaire qui fait qu’on choisit une option plutôt qu’une autre. Aujourd’hui, cette équipe a des bases, des repères avec lesquels les joueurs se sentent bien. Je ne vais pas casser un truc pour me faire plaisir et me dire que j’ai changé quelque chose. J’utilise ce qui marche et ce qui, j’espère, marchera.

Avez-vous le sentiment que l’équipe de France recommence à faire peur ?
Ce n’est pas mon souci. C’est à la fin des matches que l’on peut faire ce genre de commentaires, pas avant. Je ne me préoccupe pas des états d’âme de l’adversaire. Mon souci est de maintenir le niveau de jeu de cette équipe pour qu’elle soit le plus haut possible le plus longtemps possible. L’objectif est de ne pas se contenter de ce qu’on a fait et de toujours rajouter quelque chose. Pour atteindre les sommets, on doit vivre avec cet impératif en permanence. Ce n’est jamais satisfaisant, on peut toujours faire mieux.

Peut-on faire un parallèle entre le match de samedi contre l’Ecosse et celui de l’an dernier en Irlande ?
Le match en Irlande était décisif. Là, ce ne sera que la troisième étape. En cas de faux pas, on sera toujours dans la course. Cela change un peu l’état d’esprit du groupe.

Le retour de David Trezeguet en attaque complique-t-il votre réflexion ?
Non, ça l’enrichit. Avoir des joueurs de talent pour faire une équipe, c’est mieux que de se demander qui on va faire jouer. Je préfère avoir l’embarras du choix que l’embarras.

Il y a huit Lyonnais dans la sélection. Est-ce un avantage de jouer à Lyon aujourd’hui ?
Oui c’est un avantage dans la mesure où Lyon joue au haut niveau européen. Si c’était Nantes, Paris, Marseille ou Strasbourg, ce serait la même chose. Le fait de jouer des matches de haut niveau et dans une grande équipe est un plus, c’est évident. Ce n’est pas le fait de jouer à Lyon.

La concurrence qu’il y a à Lyon fait que certains joueurs jouent moins que d’autres, Toulalan plus que Diarra par exemple. De ce fait, n’êtes-vous pas lié aux choix de Gérard Houllier pour composer votre sélection ?
Il y a des joueurs qui ne jouent que quelques matches mais si ce sont les rencontres de Ligue des Champions et les grosses affiches de Ligue 1, c’est pas mal. Je ne peux pas imposer un choix de joueur à un club en fonction de la sélection. Je fais ma sélection en fonction de ce qui se passe dans les clubs. On peut avoir des avis différents sur les joueurs. Maintenant c’est sûr que mes choix seront orientés en fonction des joueurs qui s’imposeront, qui progresseront le plus vite et qui joueront dans leur club. Je serai obligé de tenir compte de ces paramètres à un moment.

Etes-vous soulagé d’avoir prolongé votre contrat jusqu’en 2010 ?
Ce n’est pas un soulagement. C’était nécessaire pour bien travailler. Pour que cette équipe de France fonctionne dans la sérénité, il faut du temps. Pour permettre à de jeunes joueurs d’arriver, il faut prendre des risques sur certains matches et pouvoir les assumer sur plus que six mois-un an. C’est donc bien de travailler dans la durée, car cela emmène la sérénité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mer 4 Oct - 11:46

Escudé : « Ça me réconforte »

Joueur surprise de la sélection de Raymond Domenech, Julien Escudé, cadre du FC Séville, détaille ici le parcours qui lui a permis de rejoindre une deuxième fois les Bleus, à 27 ans. Révélé en France à Rennes, sous l'autorité de Paul Le Guen, il a choisi l'exil après la finale de l'Euro Espoirs 2002, en allant à l'Ajax Amsterdam en 2003 puis au FC Séville en janvier 2006. Le frère du tennisman Nicolas Escudé voit dans sa présence à Clairefontaine la récompense d'un parcours original mais bien mené.

« Julien Escudé, après des débuts à Cannes, vous avez rejoint Rennes avant de gagner un crédit international à l'Ajax Amsterdam. Pourquoi cette décision ?
C'était pour moi le meilleur choix possible pour m'aguerrir. Cela m'a permis de jouer la Ligue des champions. Le Championnat néerlandais est peut-être moins renommé que celui d'Italie, d'Espagne ou d'Angleterre mais il m'a ouvert les portes de l'Espagne. Et si je suis en ce moment en équipe de France, c'est que ça a marché.

Vous évoluez aujourd'hui à Séville, au sein d'un Championnat espagnol relevé. Comment vous-y sentez-vous ?
C'est un football différent mais il y a une véritable osmose au sein de ce groupe. Cela fait seulement six mois que je suis au club, mais j'ai l'impression que cela fait des années. Les résultats aident. Il y a eu l'an passé cette Coupe de l'UEFA, puis la Supercoupe d'Europe contre Barcelone. A titre personnel, à 27 ans, je commence à avoir de l'expérience, je me sens plus serein dans mon jeu.

A quel poste vous sentez-vous le plus à l'aise ?
Au poste de défenseur central gauche, même si j'ai souvent évolué en tant que latéral gauche, à Cannes, à Rennes ou à l'Ajax et en Espoirs. Raymond Domenech ne m'utilisait qu'à ce poste. Mais personnellement, je me sens mieux dans l'axe.

Cette polyvalence joue au final en votre faveur...
Je crois, oui. Le sélectionneur veut un groupe qui lui permette d'évoluer tactiquement, de s'adapter en fonction de l'adversaire, des blessures. C'est toujours un plus, cela peut peser dans la balance.

Comment avez-vous appris votre sélection ?
Je me préparais pour la sieste, jeudi, et j'ai eu beaucoup d'appels en absence. J'ai ensuite reçu un coup de fil de mon ancien entraîneur à Pau, chez les jeunes, qui m'a annoncé la nouvelle. Même si j'avais eu une pré-convocation, comme presque toujours, je n'y pensais pas plus que cela. J'avais en plus un match à préparer le soir-même (contre Atromitos en Coupe de l'UEFA), donc je ne voulais pas me prendre la tête. Mais j'ai bien sûr été très heureux.

S'agit-il d'un aboutissement ?
Il est très difficile d'être en sélection, il faut beaucoup de travail, d'exigence, de professionnalisme. Il faut être bon en club, puis sous le maillot quand on joue. L'équipe de France, ça se mérite. J'ai atteint le rêve de tout footballeur, mais je ne compte pas m'arrêter là.

Pensez-vous qu'il y a des places à prendre ?
Ce groupe a eu des résultats positifs, malgré la pression. Même s'ils n'ont pas été champions du monde, un groupe s'est formé, avec ses habitudes et il est difficile de bouleverser tout cela. Maintenant, il y a des roulements, des petites touches. J'y suis cette fois, ce ne sera peut-être pas le cas la prochaine fois. Quoi qu'il en soit, cette sélection ne me rassure pas mais me réconforte dans mes idées, dans ma façon de voir les choses.

Comment avez-vous été accueilli au sein de cette équipe ?
Très très bien. Je connais quelques joueurs comme Mickaël Landreau, Jean-Alain Boumsong ou Sidney Govou, que j'ai côtoyés en Espoirs. De toute façon, je dois m'adapter rapidement car des échéances arrivent très vite. Tout le monde a les mêmes objectifs.

Vous croiserez peut-être en Ecosse le chemin de Paul Le Guen, que vous connaissez bien...
Il m'a beaucoup apporté, c'est lui qui m'a fait venir à Rennes et qui m'a lancé en L1. Je garde un très bon souvenir de lui. Il a toujours su garder ses valeurs et il a eu de très bons résultats à Lyon. Il rêvait de partir à l'étranger et je ne me fais pas de soucis pour lui. Il est dans un grand club européen, et il va pouvoir travailler sereinement.

Qu'attendez-vous de ce déplacement en Ecosse ?
Un résultat positif serait très bon, forcément. Il y aura deux matches (les Bleus joueront les Iles Féroé le 11), peut-être que le sélectionneur va faire des essais. Ça va être chaud, ils reçoivent les vice-champions du monde qui viennent de battre l'Italie. Il y a tous les paramètres pour faire un bon match.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Mer 4 Oct - 14:20

La France pas d’attaque ?

A moins de trois jours d’un match important en Ecosse pour le compte des éliminatoires de l’Euro 2008, des incertitudes planent concernant l’organisation offensive de l’équipe de France.



Govou et Saha sur le flanc ?
Deux joueurs et non des moindres donnent, ces derniers jours, pas mal de boulot au staff médical tricolore. Et quelques tracas à Raymond Domenech. Sidney Govou, héros inattendu lors de la démonstration face aux champions du monde italiens (3-1), souffre en effet d’une entorse de la cheville, contractée lors de la dernière journée à Sochaux et Louis Saha, buteur en Géorgie (0-3), est en délicatesse avec ses adducteurs. Des petits bobos qui n’ont rien d’alarmant mais leur participation au match de samedi soir est loin d’être acquise. Tandis que l’attaquant mancunien enchainait les tours de terrain ce mardi pendant trois quarts d’heure, Govou restait aux soins à Clairefontaine. Malgré cela, l’heure n’est pas encore au pessimisme. «On ne va pas se précipiter. En fonction de ce qui se passe, on prendra le temps de réfléchir et de réagir», déclarait le sélectionneur des Bleus en conférence de presse. On l’aura compris, il est encore trop tôt pour évoquer un forfait. Mais à quelques encablures d’un duel que l’on attend forcément musclé en Ecosse, Domenech ne peut se permettre de prendre le moindre risque et doit forcément penser à cette éventualité.

Le retour en grâce de Trezeguet ?
Le malheur des uns faisant souvent le bonheur des autres, un homme pourrait profiter de ces circonstances pour revenir en grâce aux yeux du sélectionneur : David Trezeguet. Rarement dans les bons papiers de Domenech depuis sa prise de fonction, l’attaquant turinois se voit donner une occasion en or de faire parler la poudre. Ses bonnes performances avec la Juventus en Serie B plaident en sa faveur. En trois matches disputés avec la Vieille Dame, Trezegol a déjà inscrit 5 buts dont deux doublés consécutifs face à Plaisance (2-0) et Modène (4-0). L’ancien Monégasque est en forme, au moment opportun et ce n’est pas Domenech qui va s’en plaindre. Loin de là. «Avoir des joueurs de talent pour faire une équipe, c’est mieux que de se demander qui on va faire jouer. Je préfère avoir l’embarras du choix que l’embarras», ironisait le patron des Bleus. Malheureusement, l’association Trezeguet-Henry n’a jamais réellement porté ses fruits. La complémentarité entre les deux anciens compères à Monaco ne saute pas aux yeux. De plus, il parait peu probable de voir l’attaquant turinois figurer dans le onze de départ en Ecosse. Ribéry étant de plus en plus à l’aise dans un rôle de meneur de jeu à la Zidane, un 4-5-1 semble l’orientation la plus probable. Surtout en déplacement.

Qui en cas de forfaits ?
Quoi qu’il en soit, si Saha et Govou étaient amenés à déclarer forfait, Domenech serait dans l’obligation de faire appel à de nouvelles têtes. On voit mal comment le sélectionneur pourrait se satisfaire d’un groupe de 18 joueurs avant d’affronter successivement l’Ecosse et les Iles Féroé. Mais quels pourraient être les heureux élus ? A ce petit jeu des pronostics, un nom revient évidemment à l’esprit : Nicolas Anelka. Beaucoup plus médiatisé depuis son départ de Fenerbahçe pour Bolton, l’ex enfant terrible du football français a de nombreux alliés au sein de la sélection. Mais ses dernières sorties avec les Wanderers n’ont pas été très convaincantes. Avec en point d’orgue, une prestation fantomatique face à Liverpool le week-end dernier. Julien Faubert peut également prétendre à une place de suppléant. Titulaire indiscutable à Bordeaux, son insouciance et sa belle entrée en jeu en Bosnie, ponctuée du but victorieux, sont autant de points positifs qui font pencher la balance en sa faveur. A moins que Domenech nous sorte de son chapeau magique une nouvelle surprise… Giuly, vainqueur de la dernière édition de la Ligue des Champions, premier Français à s’être imposé du côté de Barcelone mais également oublié par le sélectionneur depuis plusieurs mois et notamment pour la Coupe du Monde, en serait une à coup sûr !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Jeu 5 Oct - 10:41

«Je me tiens prêt»

Appelé en sélection pour la deuxième fois de sa carrière, Jérémy Toulalan a retrouvé Clairefontaine avec plaisir. S’il pense encore devoir progresser, le milieu de terrain lyonnais espère pouvoir honorer sa première cape contre l’Ecosse ou les Iles Féroé. Interview.



Vous revoilà appelé en équipe de France après une première convocation en mars dernier. Avez-vous hâte d’honorer votre première sélection ?
J'ai le temps devant moi. Mais j'ai tout de même envie de jouer. Si je pouvais, j'aimerais jouer les deux matches face à l'Ecosse et aux Iles Féroé.

Avez-vous été déçu de ne pas faire partie des 23 pour la Coupe du monde 2006 ?
Non, je n'avais pas été déçu. C’est vrai qu’on espère toujours quand on a déjà été convoqué mais je savais que cela serait difficile compte tenu de ma saison moyenne avec Nantes.

Vous venez de rejoindre l’Olympique Lyonnais, vous retrouvez les Bleus. Où ressentez-vous le plus de pression ?
C'est peut-être en équipe de France qu'il y a plus de pression car je n'y ai jamais joué. Je connais moins de monde ici, même si j'étais venu une première fois en mars. Après, avec les Lyonnais, c'est plus facile pour l'intégration, ça aide à se sentir à l'aise sur le terrain comme en dehors. A moi de donner le maximum et on verra ce que ça donnera. C’est un peu comme à l’OL où au début, je ne savais pas trop où me situer. Mais maintenant, ça va.

Claude Makelele a déclaré la semaine dernière que vous pourriez jouer face aux Iles Féroé. C’est une marque de confiance qui doit vous faire plaisir...
Oui, ça me fait plaisir. Pour autant, je ne me pose pas trop de questions. J'arrive ici en équipe de France, je me tiens prêt à jouer et j’espère jouer lors de ces deux matches. Après peu importe quand arrivera la première sélection. L’Ecosse et les Féroé sont deux matches aussi importants l’un que l’autre.

Chez les Bleus, comme à Lyon, la concurrence est très rude…
C’est très sain. Celui qui est le plus performant joue. A Lyon, il y a pas mal de joueurs et beaucoup de matches. On peut donc tourner. Pour le moment, tout se passe bien. D'autant que jouer à Lyon, c'est facile car je suis entouré de joueurs talentueux. Ils me mettent en confiance et me parlent beaucoup. Je suis parti là-bas pour progresser, je pense l'avoir fait.

A quel niveau ?
Dans la concentration surtout. Je m'éparpille moins qu'avant et j'essaie d'être le plus efficace possible. Sur la durée d’un match, je suis également plus concentré. J’ai aussi appris sur le plan tactique. Mais il faut avouer que j'ai moins de responsabilités qu'à Nantes. J'ai juste à donner le ballon devant moi à Tiago, Juninho ou Malouda et ils se débrouillent...

Vous projetez-vous déjà sur l'Euro 2008 ?
Oui, c'est un objectif mais il faut d'abord que je sois performant avec l'Olympique Lyonnais. Après, le reste viendra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Jeu 5 Oct - 10:57

COUPET PARLE AU PRÉSENT

Le gardien des Bleus, devenu titulaire à 33 ans avec l'éclipse de Fabien Barthez, ne se projette pas au-delà de l'Euro 2008 et dit avoir oublié la frustration de la dernière Coupe du monde. Il s'est longuement confié à son arrivée à Clairefontaine. Extraits.

SON STATUT
«Pour moi, un gardien de but n'a jamais de match amical. Je ne suis pas dans une position où je peux aborder les matches plus ou moins facilement, à Lyon comme en équipe de France. Je m'impose toujours une grosse pression. L'équipe de France, quoi qu'il arrive, on est là pour la servir. Le jour où on est moins bon, la logique veut qu'on laisse la place à d'autres. En plus, il y a une sacrée génération derrière moi. Je ne vais pas citer de noms pour ne pas froisser ceux que j'oublierais, mais tous m'impressionnent. Ils vont bien se tirer la bourre dans quelques années. Je suis là par plaisir et j'espère être un bon représentant. Si je peux être décisif, j'en serais le premier heureux. Je ne regarde pas spécialement bien loin. Je ne suis pas assuré d'être numéro un. On joue actuellement, après on verra. A moi de prouver.»

SA COUPE DU MONDE, SES CONSÉQUENCES
«C'est totalement digéré. Ça n'a pas été un moment facile, mais l'envie de compétition et de jouer a repris le dessus, c'est le principal. Cet épisode m'enlève beaucoup de pression. Je suis revenu de vacances, et on m'a regardé pour savoir si j'allais bien, si je m'entraînais bien. Pour certains, c'était même extraordinaire que je sois souriant. Quoi qu'il arrive, la Coupe du monde je l'ai ratée, ça m'est passée sous le nez et je ne suis pas sûr d'en refaire une autre. Ça ne s'oublie pas. Mais j'ai su me remettre en cause et rebondir, c'est ça le principal. Sportivement, j'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir. J'ai raté une Coupe du monde, mais tout va bien. Ce qui s'est passé (à Tignes) était limite inévitable. Les autres le savaient.»

SES RELATIONS AVEC LE STAFF
«Nos relations (avec Raymond Domenech) sont les mêmes. Je n'ai jamais eu de contact privilégié avec aucun de mes entraîneurs. L'aventure a démarré assez douloureusement, j'ose croire qu'elle pourra être très positive par la suite. (Avec Bruno Martini) On a eu de discussions franches et honnêtes, parfois virulentes, mais au bout du compte, il y a beaucoup de respect. A partir du moment où l'on met les choses à plat, c'est plus facile de travailler. On n'est pas là pour s'aimer spécialement, moi, je suis là pour être performant, après si on arrive à cumuler le tout, c'est l'idéal. Il n'y a pas de problème avec Bruno, très honnêtement. Je sors d'une période très difficile, je ne vais les (Martini et Domenech) remercier de ce qui s'est passé, mais je prends cela comme une expérience, ce n'est pas une fin en soi. Peut-être qu'au fil du temps on pourra arriver à développer un contexte de confiance.»

LE NIVEAU ACTUEL DES BLEUS
«Ce qui est très appréciable avec l'équipe de France, c'est d'avoir trouvé, comme avec Lyon, cette sérénité, cette capacité à gérer le temps. Cela prouve qu'il y a une maturité supplémentaire, une confiance qui est là. D'où l'importance aussi de ce match contre l'Ecosse. J'espère qu'on arrivera à reproduire du bon football avant tout. On sait qu'il faudra être présent dans le duels, mais d'un autre côté, il faut préserver notre football et produire du jeu.»

LES BUTS PRIS SUR COUPS DE PIED ARRÊTÉS
«Il ne faut pas que s'instaure une sorte de psychose à chaque coup de pied arrêté. On va pouvoir en discuter. Il faut profiter de ces périodes où il y a une grande sérénité au sein du groupe pour dire les choses et ne pas attendre que le moindre doute apparaisse. Il faut gérer ça par une meilleure communication sur le terrain. Ne pas reculer sur ces phases-là. Je crois qu'on va faire de la vidéo pour corriger tout ça.»
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Jeu 5 Oct - 10:59

JUSQU'EN 2008 ?

Grégory Coupet a l'intention de pousser sa carrière internationale jusqu'à l'Euro 2008, qui pourrait être sa première phase finale en tant que titulaire, mais il doute davantage de sa présence en Afrique du Sud. «Très honnêtement, je ne sais, répond-il quand il est interrogé sur le terme de sa carrière internationale. Je suis un peu là pour faire tampon avec la future très bonne génération qui vient. Je suis bien conscient que mes jours sont comptés. Il va falloir que ces jeunes gardiens jouent maintenant les matches de Ligue des champions et accèdent au haut niveau. Même à Lyon, je ne pourrais pas rester dix ans, idem pour Ulrich (Ramé) à Bordeaux. Donc, il y a des places à prendre.»

La Coupe du monde 2010, « il ne l'envisage pas, car il y a cette super génération. Et je ne sais pas comment je serai à 37 ans. Je suis à un âge où je suis tributaire de problèmes physiques. A un certain moment, si j'ai une blessure de deux, trois mois, il y a peu de chance qu'on me fasse confiance par la suite. Je suis conscient de la position à laquelle je suis, et que je n'ai pas le droit à l'erreur quoi qu'il arrive. » Il se projette plus volontiers sur l'Euro 2008, mais « si je suis bon cette année et bidon l'année prochaine, il n'y a aucune raison que je sois titulaire », dit le Lyonnais 21 sélections, la plupart en remplacement de Fabien Barthez. « Moi, je marche comme ça. Si tu es bon tu joues, sinon tu ne joues pas, surtout en équipe de France. » Coupet était troisième gardien des Bleus à la Coupe du monde 2006, et deuxième en 2006 ainsi qu'à l'Euro 2004.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Jeu 5 Oct - 11:00

LE MATCH TOULALAN - MAVUBA

La succession de Claude Makelele est promise à Jérémy Toulalan, qui attend sa première sélection, ou Antonio Rio Mavuba, capitaine des Espoirs mais pigiste régulier en A.

Patrick VIeira intouchable
En déclarant qu'il n'irait pas jusqu'à l'Euro 2008, Claude Makelele a redonné une actualité à la course qui aurait dû s'engager, après la Coupe du monde, pour sa succession au poste de nettoyeur en chef. Le crédit de Patrick Vieira étant considérable, en admettant aussi qu'Alou Diarra a le même profil que le capitaine et davantage vocation à le remplacer qu'à l'accompagner*, la partie se joue entre le Nantais Jérémie Toulalan et le Bordelais Antonio Rio Mavuba. La rumeur les a souvent comparés à Didier Deschamps et Jean Tiagana, figures de leur club formateur. Mais la rumeur avait aussi cru revoir DD lors de l'éclosion de Benoît Pedretti en 2003. Instruits par ce précédent, les deux garçons, 23 et 22 ans, sont parfaitement lucides sur la différence entre les promesses et la réalité. Aujourd'hui, c'est Toulalan qui a la main. Il pourrait connaître sa première sélection d'ici une semaine, sans doute contre les Féroé. Mavuba, non retenu malgré ses 5 sélections dont un bon Bosnie - France (1-2) en août, sera avec l'équipe Espoirs pour le barrage contre Israël.

«Ça s'était bien passé cette saison, mais d'autres paramètres rentrent en compte, dit-il. J'ai lu que le sélectionneur voulait voir tout le monde. Toulalan le mérite. Il est à Lyon, ça représente quelque chose. Je ne sais pas si nous sommes en concurrence. C'est un pote, de toute façon. On s'est connu en espoir, on a joué ensemble et on était complémentaires. Nos différences ? Je laisse ça aux spécialistes». Le nôtre, Angel Marcos, décrit deux joueurs aux registres comparables, qui se différencient sur des détails, et qui pourraient devenir meilleurs que Makelele à terme (voir ci-contre). Toulalan a pour lui un sens du duel qui l'aide à faire oublier Mahamadou Diarra à l'OL. Deux prestations sans tache en Ligue des champions ont renforcé son crédit international en peu de temps. Assez pour qu'il fasse déjà de l'Euro 2008 un «objectif». «On ne savait pas trop où je pouvais me situer avant ces deux matches. Ils m'ont fait du bien. En deux mois, j'ai déjà progressé, tactiquement notamment. Je suis plus concentré sur la durée, je m'éparpille moins, je vise à être le plus efficace possible».

Toulalan : «Diarra et Mavuba ont un petit peu d'avance»
Mavuba, gabarit plus léger doté d'un souffle de marathonien, surfe sur sa précocité et la vue à long terme de Domenech. «Diarra et Mavuba ont un petit peu d'avance, reconnaît Toulalan (ils sont arrivés l'un et l'autre en août 2004). Ça ne me pose pas de problème. J'arrive sans pression. La sélection, c'est un bonus qui viendra naturellement si je suis bon avec Lyon». Le Bordelais n'a plus ces réserves : «Je veux m'imposer chez les A», avoue-t-il depuis deux mois. D'ailleurs, quand il parle de la Coupe du monde 2006, Mavuba dit «on était meilleur que l'Italie». Il ne figurait pourtant pas dans les 23. Quand il évoque celle de 2010, Toulalan espère qu'«ils referont peut-être le même parcours». Il s'exclut d'avance, mais il aura l'âge idéal de 27 ans. «La différence entre les cadres et nous, c'est surtout l'expérience, ressent-il au début de son troisième rassemblement. Ils appréhendent l'événement plus calmement. Mais la pression, depuis que je m'en suis trop mis à Nantes, je ne la ressens plus. Je pense que ça ira. Avant Lyon - Real, ça allait». Il n'y a qu'une seule façon d'en être sûr : que Raymond Domenech lui permette de se tester.

* C'est ce que Diarra a fait à la 60e minute de la finale de la Coupe du monde. Les deux hommes n'ont été associés qu'une seule fois au coup d'envoi. C'était en mars 2005 en Israël (1-1), dans un système en 4-3-3 que les Bleus utilisent rarement. Domenech a déjà présenté Diarra comme «le clone» de Vieira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Equipe de France   Jeu 5 Oct - 11:02

« MIEUX GERER LEURS EFFORTS »

«Il faut noter avant tout que Claude Makelele a une avance évidente sur Jérémy Toulalan et Antonio Mavuba pour la raison suivante : il sait mieux gérer ses courses. En faisant moins d'efforts, sans donner l'impression de courir en permanence, il est partout, il coupe toutes les trajectoires. Il cible mieux ce qu'il y a à faire. Toulalan et Mavuba se dispersent plus. Cependant, ils ont une meilleure qualité de passe et de frappe. Il est possible qu'ils deviennent, sur la durée, plus complets encore que Makelele. J'ai en tout cas ce sentiment pour Toulalan que je connais mieux*.

Ils ont tous les deux un potentiel considérable. Il leur reste essentiellement à mieux gérer leurs efforts. Ce sont tous les deux de bons joueurs de duel dans des styles différents. Mavuba, un peu comme Tigana à l'époque, a quelque chose de félin. Il arrive avant l'adversaire, ou il lui prendra le ballon dans les pieds. Il est plus athlétique que Toulalan mais moins puissant. Toulalan peut aller au contact de façon rude et faire la loi. Il est solide. Ils sont intelligents tous les deux. Toulalan se destine peut-être aussi à un rôle plus offensif. Quand il maîtrisera mieux ses prises d'appui et ses choix de passe, qui doivent être moins précipités, il sera un très très bon joueur».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Equipe de France   

Revenir en haut Aller en bas
 
Equipe de France
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nedjema : Equipe nationale
» Mon equipe de Blood Bowl
» Equipe-Type de Football
» Timbre Equipe Football FLN (resolu)
» Equipe de gardiens des portes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Countea Nissa :: Sports :: Football Mondial-
Sauter vers: