Benvengut sus lou forum de Countea de Nissa
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rien à signaler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mer 9 Jan - 23:49

Steph a écrit:
Al a écrit:
Steph a écrit:
Vas travailler à Monaco :top:

C'est ça : allez, tous les français à Monaco !
rei rei rei

A moins que tu ne préfères ne pas travailler et vivre avec nos cotisations ? bouge

De quoi tu parles, au juste ?
Le post porte sur les médicaments DEREMBOURSES : que TOUT LE MONDE PAYE de sa poche : travail ou pas travail, Monaco ou Peta-Ouchnock : tu ne sais pas lire ou tu as des difficultés à comprendre ?
Tu veux que je t'offre "Le français pour les nuls" ??

:top: :top:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mer 9 Jan - 23:59

Al a écrit:
Steph a écrit:
Al a écrit:
Steph a écrit:
Vas travailler à Monaco :top:

C'est ça : allez, tous les français à Monaco !
rei rei rei

A moins que tu ne préfères ne pas travailler et vivre avec nos cotisations ? bouge

De quoi tu parles, au juste ?
Le post porte sur les médicaments DEREMBOURSES : que TOUT LE MONDE PAYE de sa poche : travail ou pas travail, Monaco ou Peta-Ouchnock : tu ne sais pas lire ou tu as des difficultés à comprendre ?
Tu veux que je t'offre "Le français pour les nuls" ??

:top: :top:

C'était juste pour placer ma connerie :top:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Jeu 10 Jan - 0:04

ça ne fait rien : tiens, cadeau !



:top: :top:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Jeu 10 Jan - 0:09

Al a écrit:
ça ne fait rien : tiens, cadeau !



:top: :top:

Va fanculo :top:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Jeu 10 Jan - 16:41

Deux petites vidéos interessantes à regarder : surtout la 2ème...
http://www.lezappingduweb.com/blog/index.php?2008/01/10/500-les-contradictions-de-nicolas-sarkozy-cartonnent-en-video

smoke smoke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Ven 11 Jan - 0:43

Al a écrit:
Deux petites vidéos interessantes à regarder : surtout la 2ème...
http://www.lezappingduweb.com/blog/index.php?2008/01/10/500-les-contradictions-de-nicolas-sarkozy-cartonnent-en-video

smoke smoke

Up ! boing

Alors ?
Rien à signaler ?
smoke smoke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Ven 11 Jan - 12:02

Sondage : Sarkozy jugé peu convaincant mardi

C'est l'opinion de 50% des Français. 39% ont été au contraire convaincus par la conférence de presse du chef de l'Etat. Une majorité désapprouve la suppression des 35 heures.


Un Français sur deux (50%) n'a pas été convaincu par le discours et la conférence de presse de Nicolas Sarkozy de mardi, selon un sondage CSA publié par Aujourd'hui en France/Le Parisien vendredi 11 janvier, tandis que 39% l'ont trouvé très ou assez convaincant.
Concernant les principales propositions avancées par le président de la République, l'idée de compléter le préambule de la Constitution pour garantir l'égalité hommes-femmes et assurer le respect de la diversité arrive en tête des idées qui plaisent.

Suspension des OGM approuvée

Elle est considérée par les Français comme une bonne chose à 89% (6% estiment que c'est une mauvaise chose)
Viennent ensuite la formation pour chaque jeune des quartiers en difficulté (88% pour, 8% contre), l'extension aux salariés de toutes les entreprises des dispositifs de participation et de l'intéressement (80% pour, 11% contre) et la suspension des OGM en cas de doute sérieux sur ceux actuellement cultivés en France (78% pour, 13% contre).

Par contre, les Français sont 50% à estimer que la fin des 35 heures est une mauvaise chose, contre 43% qui pensent le contraire.


8)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Jeu 17 Jan - 1:21

Fillon bride le livret A à 3,5%

La rémunération du livret A aurait dû être automatiquement revalorisée à 4% en février. Le Premier ministre François Fillon vient de la fixer à 3,5%... Explications.

Le Premier ministre François Fillon a fixé à 3,5% la rémunération du Livret A et à 4,25% celle du livret d’épargne populaire (LEP) à compter du 1er février.
Selon Matignon, le taux du Livret A s’établit ainsi «à un niveau supérieur à l’inflation tout en préservant les conditions de financement du logement social».

C'est la première fois que le gouvernement décide de ne pas appliquer le mécanisme de fixation automatique de ce taux.


Selon le calcul de l’AFP, en vertu de ce mécanisme, le taux du livret A aurait dû être porté à 4% le 1er février, son plus haut niveau depuis plus de 20 ans.

Mais les textes officiels précisent que ce mécanisme automatique peut en effet être remis en cause si la «Banque de France estime que des circonstances exceptionnelles justifient une dérogation».

http://www.liberation.fr/actualite/economie_terre/304345.FR.php



..sinon, toujours r.a.s.

smoke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
coeurnicois
Nissardoun
Nissardoun
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 36
Localisation : nissa
Date d'inscription : 14/01/2008

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Jeu 17 Jan - 11:35

porca miseria...et notre countea dans tous ça ? vous vous faites chier à parler de politiques parisiens qui cagade tout les jours sur nice ! c'est de la politique Francaise qui n'a rien à foutre de nous les gars !
aloura viva l'identita nissarda !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 19 Jan - 20:52

samedi 19 janvier 2008, mis à jour à 18:42
Chute de la cote de Sarkozy, dépassé par Fillon, selon l'Ifop

Reuters

La cote de popularité de Nicolas Sarkozy chute de cinq points en janvier à 47% dans le baromètre mensuel Ifop-JDD et le chef de l'Etat passe pour la première fois dans le rouge, puisque 52% des personnes interrogées se déclarent mécontentes à son endroit.

C'est la première fois que les mécontents envers le président sont majoritaires dans ce baromètre depuis son élection en mai dernier. Depuis cette date, il a perdu au total 18 points, passant de 65% à 47% de satisfaits et de 31% à 52% de mécontents.

Sinon, rien à signaler ...

smoke smoke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Laetitia
Regina
avatar

Nombre de messages : 4198
Age : 35
Localisation : au bureau
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 19 Jan - 21:42

politique quand tu nous tiens....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 19 Jan - 22:19

Ben oui : la politique, ça nous concerne forcément tous, dans notre vie de tous les jours : travail, logement, nourriture, déplacements, soins, coût de la vie, etc....
C'est vrai qu'elle nous tient : et pas qu'un peu...
Même si on ne s'y intéresse pas, elle s'intéresse à nous, qu'on le veuille ou non...


8)


Dernière édition par le Dim 20 Jan - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Laetitia
Regina
avatar

Nombre de messages : 4198
Age : 35
Localisation : au bureau
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 19 Jan - 22:45

oui enfin entre s'interresser à la poltique et en faire presque de la propagande y a une difference... ça regarde chaque personne c'est sur mais on est pas obligé d'en faire une apologie dès que l'on s'exprime....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 19 Jan - 22:49

Oui, surtout quand on a des oeillères ange

_________________
Sucer des glands ne fera pas de toi un écureuil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laetitia
Regina
avatar

Nombre de messages : 4198
Age : 35
Localisation : au bureau
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 19 Jan - 22:51

boing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 19 Jan - 23:24

smoke smoke


Dernière édition par le Dim 20 Jan - 0:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 19 Jan - 23:25

Al a écrit:
Steph a écrit:
Oui, surtout quand on a des oeillères ange

En l'occurence, ce sont des INFORMATIONS : pas de la propagande !
C'est quand on ne veut pas en prendre connaissance, ou qu'on les dénie, qu'on a des oeillères !
smoke

Alors, on peut tout aussi bien s'interesser et parler de bien d'autres choses, bien sûr.
Mais sans faire systématiquement l'impasse, non plus, n'est-ce pas ?

boing boing

On peut également parler des bourdes de la gauche...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 19 Jan - 23:32

Steph a écrit:


On peut également parler des bourdes de la gauche...

Si tu veux : sans aucun problème !

Mais là, il se trouve que ce n'est pas la gauche qui est au pouvoir (depuis d'ailleurs 6 ans) et donc, dont notre sort dépend : c'est la droite et, plus précisément Bling bling 1er, qui s'est fait élire comme le "président du pouvoir d'achat", et qui se médiatise suffisamment, pour qu'on essaye quand même de savoir s'il ne nous prend pas TROP pour des cons...

Non ?


Dernière édition par le Dim 20 Jan - 0:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 19 Jan - 23:40

Al a écrit:
Steph a écrit:


On peut également parler des bourdes de la gauche...

Si tu veux : sans aucun problème !

Mais là, il se trouve que ce n'est pas la gauche qui est au pouvoir (depuis d'ailleurs 6 ans) et donc, dont notre sort dépend : c'est la droite et, plus précisément Bling bling 1er, qui s'est fait élire comme le "président du pouvoir d'achat", et qui se médiatise suffisamment, pour qu'on essaye quand même de savoir s'il ne nous prend pas TROP pour des cons...

Non ?

Et sinon, vous en pensez quoi de ses revenus (versés par la république, donc l'argent de tous les citoyens), et du fait qu'il ne paye pas d'impot dessus : ça ne vous fait pas trop mal quand ça passe ?

smoke smoke

C'est certes pas normal, mais je pense que sur ce point de vue, ils sont tous à mettre dans le même sac...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Dim 20 Jan - 0:23

Mea culpa ....

http://www.hoaxkiller.fr/hoax/2008/sarkozy_isf.htm

sad



j'ai édité !

:top: :top:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mer 23 Jan - 12:01

Juste un peu d'info politique, comme ça, en passant ..

56% des Français jugent la politique économique «mauvaise» (sondage)

mercredi 23 janvier 2008, 0h30 | AFP


Plus d'un Français sur deux juge que la politique économique menée par le gouvernement est mauvaise, les opinions négatives ayant progressé de 20 points en quatre mois, selon le baromètre mensuel de l'institut BVA pour BFM, The Phone House et Les Echos.

56% des personnes interrogées (+6 points par rapport à décembre 2007) jugent aujourd'hui la politique économique du gouvernement «mauvaise» (38% plutôt mauvaise et 18% très mauvaise), contre 39% qui l'apprécient (3% très bonne et 36% plutôt bonne).

«Les mauvaises opinions ont progressé de 20 points en quatre mois en passant de 36% en septembre à 56% en janvier», relève BVA.

L'institut souligne que le mécontentement concerne l'ensemble des catégories socioprofessionnelles «à l'exception des 15-24 ans (48% de bonnes opinions contre 42% de mauvaises) et des travailleurs indépendants (49% contre 47%).

Les sympathisants de droite restent majoritairement satisfaits, à 60%, mais ce chiffre est en baisse de 10 points en un mois et de 18 points depuis septembre.

L'institut note également que le mouvement social des fonctionnaires prévu le 24 janvier pour la revalorisation des salaires et la défense de l'emploi public est largement soutenu, ce qui constitue une première pour un mouvement social depuis l'élection de Nicolas Sarkozy.

57% des personnes interrogées, contre 40%, le jugent justifié.

Les sondés sont par ailleurs partagés sur un certain nombre de mesures qui pourraient figurer dans le rapport de la commission Attali, qui doit être remis ce mercredi.

Seuls la limitation à un mois de la garantie locative (76% d'opinions positives) et le retrait du principe de précaution pour encourager la prise de risque dans l'innovation (48%) sont accueillies favorablement dans une optique de relance de la croissance.

Enfin, les personnes interrogées estiment que la suppression de la publicité sur les chaînes de télévision publiques, proposée par M. Sarkozy lors de sa conférence de presse du début de mois, profitera plus aux chaînes privées comme TF1 et M6 (30%) qu'aux téléspectateurs (22%) ou à France Télévision (7%).

Ce sondage a été réalisé par téléphone les 18 et 19 janvier 2008 auprès d'un échantillon de 1.007 personnes, représentatif de la population française âgée de 15 ans et plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mar 29 Jan - 19:11

INSEE
Forte baisse du moral des ménages Français


Les chiffres de l'Insee pour le mois de janvier, -4 points par rapport à décembre, laissent craindre une poursuite du ralentissement de la consommation en début d'année. En outre, l'enquête a été réalisée avant la chute des bourses du 21 janvier.




Selon les données publiées, mardi 29 janvier, par l'Insee, le moral des ménages s'est fortement dégradé en janvier en France, laissant craindre une poursuite du ralentissement de la consommation en début d'année.
L'indicateur résumé de l'opinion des ménages en données corrigées des variations saisonnières a chuté à -34. Il est au plus bas depuis que l'Insee a commencé la série en janvier 1987.


Le chiffre de décembre a en outre été révisé à -30 au lieu de -29 annoncé en première estimation. Vingt-sept économistes interrogés par Reuters s'attendaient en moyenne à un indicateur à -30 en janvier.

L'Insee a interrogé environ 2.000 ménages sur la période du 2 au 21 janvier, dans un contexte de marchés boursiers déprimés mais avant que n'éclate l'affaire de la Société générale.

"L'enquête s'est achevée le 21 janvier, jour du décrochage des Bourses européennes - l'essentiel de l'impact de la baisse des marchés actions sur la confiance des ménages reste donc à observer en février", note Mathieu Kaiser, économiste chez BNP Paribas.

L'indicateur synthétique a perdu 11 points en trois mois et sa baisse atteint 21 points par rapport au moins de juin, quand il avait atteint, dans la foulée de l'élection présidentielle, son meilleur niveau de 2007 (-13 points). Il reste depuis sur sept reculs consécutifs.


Sinistrose

"Même en 1993, dernière année de récession en France, on n'avait pas sombré dans une telle sinistrose", observe Alexander Law, chef économiste chez Xerfi. "La consommation des ménages, moteur indispensable de la croissance française, est sérieusement grippée ; il faut donc s'attendre à une évolution très ralentie de l'économie française au premier trimestre, après une fin d'année 2007 déjà particulièrement maussade".

Tous les soldes composant l'indicateur résumé ont reculé. La baisse la plus notable concerne l'opinion des ménages sur les perspectives d'évolution du niveau de vie, avec un solde qui passe de -32 en décembre à -44 en janvier, alors que le solde relatif à l'opportunité d'épargner, quoiqu'en légère baisse (-24 contre -23), reste supérieur à sa moyenne de long terme.

Epargne de précaution

Selon Alexander Law, il est probable que les Français soient en train de reconstituer une épargne de précaution pour se préserver des mauvais jours et "c'est donc autant d'argent en moins qui sera consacré à la consommation".

Parmi les autres soldes qui n'entrent pas dans la composition de l'indice synthétique, les perspectives d'évolution des prix et du chômage se sont également dégradées.

"Les facteurs négatifs s'accumulent : inflation élevée, ralentissement de la baisse du chômage, resserrement des conditions de crédit désormais sensible par les ménages, environnement économique international de plus en plus dégradé, diffusion des problèmes de la sphère financière aux marchés d'actions, probabilité de plus en plus élevée d'une récession américaine... Une stagnation, voire une baisse, de la consommation d'ensemble au premier trimestre n'est pas à exclure", juge Mathieu Kaiser.


sinon.... rien à signaler !

smoke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Pierrotloucountès
Nissardoun
Nissardoun
avatar

Nombre de messages : 86
Age : 42
Localisation : dans un camp de Hippies.....
Date d'inscription : 04/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mer 30 Jan - 0:49

pétan,je reviens un peu sur la countéa et je vois quoi :
maï encore les c/c moisis de Nyc?

Malur,mais reviens vite sur le .net,il parait que le peuple est devenu ignare depuis que tu en est parti.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mer 30 Jan - 3:17

Pierrotloucountès a écrit:
pétan,je reviens un peu sur la countéa et je vois quoi :
maï encore les c/c moisis de Nyc?

Malur,mais reviens vite sur le .net,il parait que le peuple est devenu ignare depuis que tu en est parti.....

Devenu est inapproprié ! Ils étaient DEJA ignares : disons qu'ils le sont restés...
bouge

Va, Pierrot ? ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mer 30 Jan - 19:22

Pour ceux qui veulent bien prendre le temps de réfléchir un peu, de temps en temps....

Ils n’ont qu’un mot à la bouche : croissance, croissance et croissance...

Comme moi, vous regardez la télé, vous lisez les journaux et quel est THE préoccupation du moment, le mot que vous entendez à longueur de lignes et d’images? La croissance!


Vous l’aviez compris, nous avons une croissance molle et, à entendre nos élites, c’est terrible. Le pays va mal certes, mais ce n’est pas à cause de la dérégulation du capitalisme financier ni à cause de la mauvaise gestion des entreprises ni à cause de la bureaucratie et des énormes et inutiles dépenses de l’Etat, non c’est à cause de la croissance "molle".

Si on avait une croissance dynamique, tout irait bien. Vous vous souvenez peut-être, pour ceux qui l’ont lu, que dans un post précédent sur les banlieues je vous avais dis que le mantra de la politique sociale était "police" pour la droite et "logements sociaux" pour la gauche ? Eh bien, le mantra économique tous bords politiques confondus est "croissance".

La question est, pourquoi ?

L’exemple dont on nous rebat les oreilles est la période de croissance des Trente dites "Glorieuses". Apparemment c’était une période idyllique où la corne d’abondance avait les vannes grandes ouvertes grâce à la reprise de l’économie après-guerre.

Il est vrai que cette période de l’Histoire a grandement amélioré les conditions de vie des populations occidentales ; seulement, à quel prix paie-t-on aujourd’hui ces quelques années de développement ? Nous avons détruit 80 % de la biodiversité en Europe, engagé une dynamique de réchauffement climatique incontrôlable, bétonné à outrance. Les allergies, les maladies respiratoires, cardiovasculaires, les cancers ont énormément augmenté.

Cyniquement, je pense qu’une grande partie d’entre nous aurait pu supporter ces conséquences si notre niveau de vie et de consommation était resté le même, mais ce n’est plus le cas. Vous qui lisez, que pouvez-vous répondre à la question : vivez-vous bien ? Souvent, c’est non... Vous êtes comme tout le monde, vous galérez.

Mais sur quoi se base cette fameuse croissance ?

Il existe principalement deux politiques de relance de l’économie : celle de Keynes et la politique dite libérale. La politique de Keynes se base, pour simplifier, sur l’endettement de l’Etat : l’Etat s’endette pour offrir des aides à la population et/ou lancer une politique de grands travaux. Plus aisée, la population va consommer et donc relancer l’industrie qui va embaucher. Le chômage va régresser, et donc les gens consommeront plus et rembourseront petit à petit la dette de l’Etat jusqu’à le rendre bénéficiaire. L’exemple le plus connu est la politique du New Deal aux Etats-Unis après la crise de 29. Seulement cette politique nécessite un endettement de l’Etat faible au départ, sinon, la pente amorcée est très difficile à relever. Par exemple, la politique de relance de Bush se fonde sur les théories de Keynes, mais comme les Etats-Unis sont actuellement très endettés, elle renforce l’impression que l’économie américaine va très mal et ira finalement à contre-emploi.

Autant dire qu’en France une politique de relance keynésienne serait impossible à mettre en pratique tant qu’on a 1 500 milliards d’euros de dette et 45 milliards d’euros de déficit du commerce extérieur. Pour l’appliquer, il faudrait, par exemple, taxer les revenus des actions, les fameux stock-options et, entre autres, réduire drastiquement le train de vie de l’Etat, ce que personne n’est prêt à faire.

La deuxième politique, la libérale, actuellement testée par le gouvernement de Sarkozy, préfère se focaliser sur les entreprises. Elle part du postulat que, si on allège au maximum les charges des entreprises, qu’on les subventionne, qu’on "flexibilise" le marché du travail, alors les entreprises embaucheront. Si les entreprises embauchent, le chômage recule, le moral des ménages remonte, les ménages consomment, l’économie est relancée avec une faible implication de l’Etat. Cette politique fonctionnerait si, au lieu d’être en 2008, nous étions en... je sais pas...1868 ?

Cela me fait penser que j’ai oublié de vous dire que les deux politiques datent du XIXe siècle. Cette politique fonctionne dans le cadre d’un capitalisme traditionnel, où les entreprises appartiennent à une seule famille ou à un petit groupe d’actionnaires d’un même pays, l’argent perçu n’est pas trop dispersé. Aujourd’hui, les entreprises sont multinationales et ont des centaines d’actionnaires. Les facilités de l’Etat leur servent à rémunérer les actionnaires et à faire plus de bénéfices, d’autant plus si la conjoncture n’est pas très bonne, comme aujourd’hui.

Et, là, j’imagine vos yeux ébahis : "Comment ! Il n’existe que deux politiques de relance et aucune ne fonctionne ? Et, en plus, depuis le XIXe siècle personne n’a pensé à en inventer une autre ?"
Eh bien, non et, d’ailleurs, ces deux politiques étant antagonistes, c’est difficile d’en faire une synthèse. C’est pas faute d’avoir essayé, par exemple en laissant le système social s’endetter, en hurlant après le libéralisme tout en assurant ne pouvoir rien faire contre les délocalisation, à part saborder le droit du travail. J’imagine que ça vous rappelle quelque chose ! Par contre, vous aurez remarqué une chose, ces deux politiques reposent sur la consommation.


Or, qu’est-ce que la consommation ? Vous avez certainement remarqué qu’à la télé, des soi-disant experts nous appellent le plus naturellement du monde "les consommateurs" ; moi, lorsque je serais en couple, je deviendrais une "ménagère de moins de 50 ans". Réjouissant isn’t it ?

Puisque l’économie repose sur la consommation et que l’économie doit croître, il est donc théoriquement nécessaire que nous consommions de plus en plus. S’il faut que nous consommions de plus en plus, il faut que nous ayons des désirs d’objets, et que la société nous encourage, par des moyens plus ou moins honnêtes, à se les approprier (cf. article sur Edward Bernays).

Il est donc nécessaire que nous ayons du superflu qui nous donne un statut social (écran plat, ordinateur, téléphone portable...) et que ce superflu soit le plus neuf possible. Vous vous sentez minables quand vous avez un portable qui ressemble à un talkie-walkie, votre Fiat Panda 1988 marche super bien, mais elle fait vraiment vieux, de même que votre tube cathodique des années 80.
Il faut acheter du neuf et jeter le vieux, c’est la base.
Mais parfois, le vieux mettant du temps à vieillir, il faut lui donner un petit coup de pouce et fabriquer des objets à durée de vie courte.

Exemple :
- l’électroménager : les premiers appareils étaient certes chers, mais conçus pour durer 10/15 ans. Aujourd’hui même le bas de gamme est devenu relativement cher et la qualité est inaccessible pour la majorité. Votre électroménager dure donc en moyenne de 2 à 5 ans avant d’avoir une panne dont la réparation coûte plus cher que l’objet.

- l’ameublement : auparavant, on vous proposait des meubles banalement en bois. Les premiers meubles en kit étaient en bois, et c’était la révolution de pouvoir se monter une étagère soi-même et pour moins cher. Problème : le bois dure longtemps et les styles sont souvent indémodables. Donc, on invente le Novopan (ou sciure agglomérée avec de la colle chimique cancérigène) et des meubles peu solides et vite démodables. Les prix augmentant, l’agglo devient lui-même cher, le bois totalement inaccessible et, donc, vous voilà obligé d’acheter des meubles de mauvaise qualité qui dureront au maximum 5 ans voire 10, mais en ressemblant à rien à la fin. Pour vous donner un exemple, mon record perso est un meuble micro-ondes qui a mis une semaine avant de se casser la g***** (pour les médisants, il avait été monté par un cousin bricoleur et non par moi) et qui valait quand même 59 €.

- le hi-fi : télé pourrie, radio pourrie, etc., je ne vais pas vous faire un dessin.

- les vêtements, les chaussures : vous vouliez avoir des chaussures en cuir et des vêtements en coton ? Privilégiés !! Aujourd’hui, impossible d’avoir des vêtements en fibres naturelles sans se ruiner et des chaussures en cuir pour moins de 80-90 €. Vous achetez donc des fringues en polyester et des chaussures en plastique. Outre que ça pollue énormément de les produire, ces produits ont une faible durée de vie. Les chaussures durent une saison, voire deux, et les vêtements un an ou deux. Vous devez donc racheter régulièrement, sans parler de la mode qui vous encourage à refaire régulièrement votre penderie.
- la nourriture : c’est super de manger cher et chimique hein ?

Evidemment, je ne peux pas tout lister, mais vous m’avez comprise. Et vous comprenez une chose : cette consommation de base, sur laquelle repose l’économie, c’est la vôtre.

L’économie a besoin qu’une frange importante de la population n’ait pas suffisamment d’argent pour acheter des produits de qualité : nous sommes des roulements à billes.

Pour les personnes plus aisées, on peut facilement les dompter par l’image : comment tu gagnes 2 000 € par mois et t’as même pas d’i-Phone ??? par exemple. Il faut que la société tout entière soit maintenue dans un état infantile d’insatisfaction, mais que les classes plus aisées aient conscience de leur "chance" de pouvoir avoir plus de choses que les pauvres qui eux doivent rêver de s’enrichir pour enfin pouvoir vraiment consommer.

Cela nécessite quand même que les gens aient une relative confiance en l’avenir - le fameux moral des ménages ! - pour qu’ils ne soient pas tentés de se replier sur des valeurs telles que l’épargne et la tempérance.

Vous vous dites donc : "Mais alors, quand bien même on aurait de la croissance, on vivrait pas mieux, on nous prend uniquement pour des vaches à lait !! "


Et vous auriez raison ! Parce que si vous associez cette nécessité aux politiques exposées plus haut, vous verrez que pour booster la croissance, on vous rognera dans la joie vos acquis sociaux (Sécu, retraite...), comme ça vous consommerez du service : mutuelles, sécurités sociales privées, caisses de retraites complémentaires.

Et pour éviter que vous vous révoltiez, on vous fera peur avec quelque chose : terrorisme, récession, banlieues qui flambent... Donc cette recherche de croissance, en plus de détruire la planète depuis quarante ans, vous appauvrit au profit de quelques-uns et menace vos droits. Et quand bien même on en aurait, vous ne le verriez même pas.

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=35146
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mer 30 Jan - 20:58

Allez ; y a pas que des mauvaises nouvelles...

L'érosion de la popularité
de Sarkozy se poursuit


.

Selon un sondage TNS-Sofres pour Le Figaro Magazine,
la cote de confiance du chef de l'Etat chute de huit points à 41%, contre 43% pour François Fillon.

Ce n'est pas encore l'alerte rouge, mais la tendance se confirme. Au sommet de sa popularité au cœur de l'été dernier, Nicolas Sarkozy voit sa cote dans les sondages s'effriter constamment. Pour le mois de février, la chute se révèle même brutale : moins 8 points. 41% des Français font confiance au chef de l'Etat contre 55%, selon le baromètre TNS-Sofres pour Le Figaro Magazine (*).

Le président décroche dans toutes les classes d'âge, surtout chez les jeunes (31% de confiance, - 13 points en un mois) et les plus de 65 ans (50%, - 8). Même constat selon les catégories socio-professionnelles, que ce soit chez les ouvriers (34%, - 11) ou les professions intermédiaires (32%, - 14). Sur un plan politique, seuls 35% des électeurs centristes lui font confiance (- 13 points), un chiffre qui tombe à 16% à gauche (- 10). A l'UMP, il conserve toutefois un socle solide avec 89% de satisfaits.


Alors, heureux, les umpistes ?
smoke smoke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Jeu 31 Jan - 11:24

La cote de confiance de Sarkozy continue de chuter

Selon un sondage TNS-Sofres, seuls 41% des Français pensent que le chef de l'Etat peut résoudre les problèmes de la France, alors que 55% ne lui font pas confiance, soit une chute de 8 points depuis un mois.


La cote de confiance de Nicolas Sarkozy a chuté de 8 points en un mois, selon le dernier baromètre TNS-Sofres pour Le Figaro Magazine à paraître samedi et communiqué mercredi 30 janvier. Ainsi, 41% des Français lui font confiance pour résoudre les problèmes de la France, contre 55% qui ne lui font pas confiance.

En janvier, ils étaient 49% contre 48%.
Par ailleurs, 43% (contre 45% le mois dernier) font confiance au Premier ministre François Fillon, alors que 51% (+2) ne lui font pas confiance.

Morosité des Français

La baisse de confiance dans l'action du chef de l'Etat, qui confirme toutes les enquêtes depuis la mi-janvier, intervient sur fond de morosité des Français.

68% (+4) estiment que les choses "ont tendance à aller plus mal", 15% seulement (-4) estimant qu'elles vont en "s'améliorant".
66% (+5) pensent qu'il y aura "beaucoup de conflits sociaux" dans les deux ou trois mois à venir, contre 26% (-5) d'un avis inverse.

Hausse des prix

Selon ce baromètre, 87% (+2) des Français jugent que l'action du gouvernement contre la hausse des prix "n'est pas efficace". Ils ne sont que 8% (-4) d'un avis contraire. En matière de lutte contre le chômage, 70% (+6) considèrent que l'action du gouvernement n'est pas efficace, 23% (-6) exprimant une opinion inverse.

34% jugent prioritaire la lutte contre la hausse des prix, 28% la lutte contre le chômage, 22% le maintien du pouvoir d'achat.

8)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Ven 1 Fév - 12:13

Logement : les difficultés d'accès s'accentuent

Selon le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, la France compte 1,3 million de demandeurs de logements sociaux pour un parc qui progresse seulement de 30.000 logements par an.


La politique du logement ne répond que très partiellement aux besoins sociaux", dénonce la Fondation Abbé Pierre dans son rapport annuel qui doit être rendu public vendredi 1er février. Selon elle, la France compte 1,3 million de demandeurs de logements sociaux pour un parc qui progresse seulement de 30.000 logements par an.
Dans ce contexte, la Fondation émet des doutes sur l'application effective de la loi sur le droit au logement opposable (DALO), entrée en vigueur le 1er janvier dernier.

La Fondation révèle par ailleurs que -toutes catégories sociales confondues- "on peut considérer qu'au moins 4 millions de personnes cherchent effectivement chaque année un logement, soit environ 15% des ménages" et que "87% des ménages ont le sentiment qu'il est aujourd'hui difficile de trouver un logement en France".
La politique du logement "ne répond que très partiellement aux besoins sociaux. Alors que la construction a retrouvé un niveau de production qu'elle n'avait pas connu depuis longtemps, les logements livrés sont le plus souvent inaccessibles aux ménages modestes", note la Fondation dans son 13e rapport annuel.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/20080201.OBS8331/logement__les_difficultes_dacces_saccentuen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Lun 4 Fév - 12:48

Pouvoir d'achat et vie privée font de nouveau chuter Nicolas Sarkozy dans un sondage

Nicolas Sarkozy subit une chute de 13 points de sa cote de confiance avec, pour la première fois, une majorité de 55 % d'opinions négatives, selon un sondage LH2-Libération réalisé avant et après l'annonce de son mariage avec Carla Bruni. Dans ce sondage à paraître lundi 4 février, seulement 41 % des personnes interrogées ont une opinion positive du chef de l'Etat.


Début janvier, la cote de confiance du président était positive pour 54 % des Français. L'érosion progressive de cette cote de confiance de M. Sarkozy depuis son arrivée à l'Elysée, de 67 % en juillet 2007 à 54 % en janvier, s'est subitement accélérée entre janvier et février.

En baisse de trois points avec 47 % d'opinions positives, le premier ministre François Fillon, devance le chef de l'Etat de 6 points.

UN "EFFONDREMENT D'UNE RARE AMPLEUR"

C'est un "effondrement d'une rare ampleur", juge François Miquet-Marty, directeur des études politiques de LH2 pour lequel "il existe peu d'exemples de défections aussi massives, si ce n'est le cas de Jacques Chirac en 1995". Selon l'institut de sondage, "le discrédit émane de la plupart des catégories sociales et politiques".

Premier facteur explicatif de cette forte baisse de la popularité, selon l'institut, le "discrédit qui le touche en matière économique" : 84 % des Français ne sont pas satisfaits de la politique concernant le pouvoir d'achat, 75 % sont insatisfaits de "la croissance économique", 68 % du problème de l'emploi.

Deuxième cause de la chute de popularité du président, la désapprobation de son style personnel. "L'affichage de la vie privée" est désapprouvé par 76 % des interviewés.

Ce sondage a été réalisé par l'institut LH2 les 1er et 2 février 2008, par téléphone, selon la méthode des quotas, sur un échantillon de 1003 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Yoann
Mytho-branlo
avatar

Nombre de messages : 7690
Age : 32
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mar 5 Fév - 13:34

il commence sérieusement à me gaver le sarko la
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mar 5 Fév - 14:39

Allez, j'en rajoute une couche, sur un sujet qui concerne tout le monde..

Politique du logement : encore pire qu’avant !


En fait, on peut se demander si ce n’est pas une politique de non logement qu’applique la ministre Christine Boutin. Forcé de mettre en oeuvre la loi Dalo (droit au logement) votée sous Chirac, le gouvernement par son inaction risque de vider de sa substance ce nouveau droit et, pire, d’aggraver les inégalités de tous ordres. C’est ce que dénonce le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre.

A quoi bon avoir fait voter la loi Dalo si c’est pour ruiner les efforts du gouvernement Villepin qui l’a fait voter ? Si la Fondation Abbé-Pierre réclame un engagement financier fort de l’Etat, c’est bien parce que ce dernier se fait tirer l’oreille. Christine Boutin, en tête, pourtant ministre chargée du Logement, ne montre aucune volonté de rendre effectif le droit au logement opposable. Mieux, elle dénigre sa secrétaire d’Etat Fadela Amara en lui tirant constamment dans les pattes (voir notamment Le Monde 14.01.08 "Christine Boutin ne croit pas au plan banlieue de Fadela Amara"). "Moi je crois en la réponse beaucoup plus globale d’une nouvelle politique de la ville", déclare Mme Boutin dans un entretien au quotidien La Croix du 14 janvier, une manière de noyer le poisson, de repousser les échéances. Et d’afficher sa mauvaise foi car la politique de la ville est loin de faire des merveilles...

Le rapport annuel de la Fondation Abbé-Pierre dénonce "une politique sans ambition"

Depuis 2003, la Fondation déclare "la crise du logement la plus grave depuis cinquante ans". Cette alerte est à prendre au sérieux car le rapport de la Fondation est "devenu un ouvrage de référence", comme le rappelle dans sa préface le président de la Fondation, Raymond Etienne, grâce au travail "d’un groupe de chercheurs parmi les pointus du monde du logement". Et, chaque année, le rapport constate une aggravation de la situation du logement en France ! Il dénonce la "politique sans ambition" du gouvernement, qui n’apporte "toujours pas de réponse aux besoins sociaux", et risque de laisser au stade de principe la loi créant un droit au logement opposable (Dalo).


Mais la fondation n’est pas la seule à tirer la sonnette d’alarme


Les associations d’aide aux personnes démunies ont aussi fait part de leur déception, mardi 29 janvier, après la présentation par le Premier ministre de mesures qu’elles ont jugées largement insuffisantes, à savoir :

- l’attribution d’une enveloppe supplémentaire de 250 millions d’euros pour 2008 (les organisations associatives spécialisée avaient en outre évalué à 1,5 milliard d’euros l’effort financier à produire pour "initier une véritable rupture dans la politique de l’hébergement et du logement"). "Le compte n’y est pas", concluent-elles ;

- la création d’un poste de "super préfet" chargé de coordonner sur le terrain "toutes les actions de lutte contre les problèmes des sans-abri".

Ces propositions n’ont pas convaincu les associations, parmi lesquelles la Fondation Abbé Pierre, la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), l’Uniopss ou les Enfants de Don Quichotte.

Les 27 associations de solidarité font part de leur déception devant ces propositions qui "ne sont pas de nature à améliorer radicalement les conditions de vie des personnes sans abri et mal logées" et ne sont pas plus "en mesure de fluidifier l’ensemble de la chaîne qui va de l’hébergement au logement". "Au moment de passer aux actes, le gouvernement se dérobe", affirment-elles.

Face à un gouvernement dont les atermoiements ne semblent avoir d’autre but que de feindre des engagements pour mieux éluder l’application de la loi Dalo, et devant la non-prise en compte des constats alarmants qui vont s’aggravant, devant aussi cette sourde oreille aux propositions maintes fois réitérées, les associations ont prévu une mobilisation nationale pour le 21 février
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Phil
Chat Noir
avatar

Nombre de messages : 19030
Age : 41
Localisation : Feldkirch Altenstadt
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mar 5 Fév - 15:39

Al a écrit:
Allez, j'en rajoute une couche, sur un sujet qui concerne tout le monde..

Politique du logement : encore pire qu’avant !


En fait, on peut se demander si ce n’est pas une politique de non logement qu’applique la ministre Christine Boutin. Forcé de mettre en oeuvre la loi Dalo (droit au logement) votée sous Chirac, le gouvernement par son inaction risque de vider de sa substance ce nouveau droit et, pire, d’aggraver les inégalités de tous ordres. C’est ce que dénonce le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre.

A quoi bon avoir fait voter la loi Dalo si c’est pour ruiner les efforts du gouvernement Villepin qui l’a fait voter ? Si la Fondation Abbé-Pierre réclame un engagement financier fort de l’Etat, c’est bien parce que ce dernier se fait tirer l’oreille. Christine Boutin, en tête, pourtant ministre chargée du Logement, ne montre aucune volonté de rendre effectif le droit au logement opposable. Mieux, elle dénigre sa secrétaire d’Etat Fadela Amara en lui tirant constamment dans les pattes (voir notamment Le Monde 14.01.08 "Christine Boutin ne croit pas au plan banlieue de Fadela Amara"). "Moi je crois en la réponse beaucoup plus globale d’une nouvelle politique de la ville", déclare Mme Boutin dans un entretien au quotidien La Croix du 14 janvier, une manière de noyer le poisson, de repousser les échéances. Et d’afficher sa mauvaise foi car la politique de la ville est loin de faire des merveilles...

Le rapport annuel de la Fondation Abbé-Pierre dénonce "une politique sans ambition"

Depuis 2003, la Fondation déclare "la crise du logement la plus grave depuis cinquante ans". Cette alerte est à prendre au sérieux car le rapport de la Fondation est "devenu un ouvrage de référence", comme le rappelle dans sa préface le président de la Fondation, Raymond Etienne, grâce au travail "d’un groupe de chercheurs parmi les pointus du monde du logement". Et, chaque année, le rapport constate une aggravation de la situation du logement en France ! Il dénonce la "politique sans ambition" du gouvernement, qui n’apporte "toujours pas de réponse aux besoins sociaux", et risque de laisser au stade de principe la loi créant un droit au logement opposable (Dalo).


Mais la fondation n’est pas la seule à tirer la sonnette d’alarme


Les associations d’aide aux personnes démunies ont aussi fait part de leur déception, mardi 29 janvier, après la présentation par le Premier ministre de mesures qu’elles ont jugées largement insuffisantes, à savoir :

- l’attribution d’une enveloppe supplémentaire de 250 millions d’euros pour 2008 (les organisations associatives spécialisée avaient en outre évalué à 1,5 milliard d’euros l’effort financier à produire pour "initier une véritable rupture dans la politique de l’hébergement et du logement"). "Le compte n’y est pas", concluent-elles ;

- la création d’un poste de "super préfet" chargé de coordonner sur le terrain "toutes les actions de lutte contre les problèmes des sans-abri".

Ces propositions n’ont pas convaincu les associations, parmi lesquelles la Fondation Abbé Pierre, la Fédération nationale des associations d’accueil et de réinsertion sociale (FNARS), l’Uniopss ou les Enfants de Don Quichotte.

Les 27 associations de solidarité font part de leur déception devant ces propositions qui "ne sont pas de nature à améliorer radicalement les conditions de vie des personnes sans abri et mal logées" et ne sont pas plus "en mesure de fluidifier l’ensemble de la chaîne qui va de l’hébergement au logement". "Au moment de passer aux actes, le gouvernement se dérobe", affirment-elles.

Face à un gouvernement dont les atermoiements ne semblent avoir d’autre but que de feindre des engagements pour mieux éluder l’application de la loi Dalo, et devant la non-prise en compte des constats alarmants qui vont s’aggravant, devant aussi cette sourde oreille aux propositions maintes fois réitérées, les associations ont prévu une mobilisation nationale pour le 21 février

M'en bati, j'habite en Autriche.
:top:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Lun 11 Fév - 20:03

Comme ça, juste en passant...


A 39% de satisfaits, Sarkozy toujours plus bas dans l’opinion

Dans le sondage Ipsos-Le Point à paraître jeudi, le Président accuse une nouvelle baisse de 10 points. Ce qui l'amène à son plus bas niveau d’opinions favorables depuis son élection. Fillon, lui, affiche 52% de satisfaits (+7).

Encore un sondage défavorable à Nicolas Sarkozy. Mais cette fois, c'est le pire depuis son élection: à seulement 39% de satisfaits, le chef de l’Etat n’avait jamais atteint ce (bas) niveau de popularité. A ce rythme, ce ne sera bientôt plus une chute, ni un trou d’air, mais un trou noir. Car un à un, les points de popularité s’évanouissent, confirmant un divorce progressif avec l'opinion.

Dans ce sondage Ipsos-Le Point à paraître jeudi, Nicolas Sarkozy perd 10 points de bonnes opinions en février, avec seulement 39% de satisfaits, contre 49% en janvier. La cote de François Fillon bondit, elle, de 7 points, avec 52% de satisfaits (45% en janvier). Le chef de l'Etat recueille dans cette enquête 58% (+9) d'opinions défavorables (3% ne se prononcent pas). Ce qui le fait perdre 19 points de jugements favorables depuis novembre.

Jusqu'à présent, les plus mauvais chiffres pour le Président remontaient à une enquête TNS-Sofres pour Le Figaro Magazine du 30 janvier, avec une cote de confiance de 41% (55% ne lui faisant pas confiance). Des chiffres identiques à ceux du sondage LH2-Libération du 3 février.



smoke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Mar 12 Fév - 12:49

Le salaire des grands patrons a bondi de 40% en 2007


Leur pouvoir d’achat? Il va bien, merci. Selon une étude à paraître mardi dans «La Tribune», près de trois patrons sur quatre de grandes sociétés françaises ont gagné 40% de plus en 2007 qu'en 2006. Notamment grâce à l'augmentation de leur bonus, la rémunération des poids lourds du CAC 40 dépassant les 6 millions d'euros.

En 2007, 77% des principaux dirigeants d'entreprises françaises ont vu leur rémunération bondir, faisant des PDG de l'Hexagone les patrons les mieux pays d'Europe, d'après l'étude de Hay Group.

La rémunération annuelle médiane, c’est-à-dire le salaire de base, les bonus et les stock-options, des patrons des géants du CAC 40 (au moins 40.000 employés et plus de 40 milliards d'euros de chiffre d'affaires) se monte ainsi à 6,175 millions d'euros.

Forte augmentation des stock-options


Selon l'étude, ce sont principalement les bonus qui ont permis cette augmentation substantielle. Et cette part de la rémunération «continue à croître de manière significative», relève Hay Group, en soulignant qu'elle a bondi en 2007 à 1,431 million d’euros pour les mieux payés du CAC et à 764.000 euros pour le bas du CAC.

Les stock-options ont également fortement augmenté (+48% pour 58% des 135 entreprises étudiées). Seuls les deux tiers des entreprises conditionnent la distribution de ces actions à la performance du dirigeant, souligne l'étude, en ajoutant que de plus en plus de PDG bénéficient d'un «matelas de sécurité». En 2007, ils étaient 39% à ne pas en avoir, contre 60% en 2006.

Les salaires de base médian ont quant à eux progressé de 12% pour 61% des patrons.

Vous savez ce qui vous reste à faire pour ne plus galérer : devenez grand patron !
smoke smoke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Jeu 14 Fév - 19:14

Allez, quelques nouvelles de notre économie sarkozyenne...

Croissance: bonne surprise pour la zone euro, déception pour la France

Pour une fois, c'est l'Union européenne qui remporte la guerre des chiffres: 2,7% contre 2,2%. La croissance économique en zone euro a été l'an dernier, pour la première fois depuis 2001, supérieure à celle des Etats-Unis.

Par ailleurs, elle n'a ralentit que très légèrement l'an dernier par rapport à 2006, où elle avait atteint 2,8%.

Ce chiffre est une bonne surprise puisque les principales organisations internationales (Commission européenne, Banque centrale européenne...) prévoyaient une croissance de 2,6% sur l'ensemble de l'année 2007.
Au quatrième trimestre 2007, la croissance a cependant nettement ralenti en zone euro, s'établissant à seulement 0,4% par rapport au troisième trimestre, où elle avait été de 0,8%.

En France, par contre, le gouvernement a fini par renoncer à son optimisme béat. Après avoir longtemps affirmé que la croissance atteindrait au moins 2,25%, hypothèse sur laquelle était bâti son budget 2007, il a finalement reconnu depuis quelques semaines qu'elle serait «autour de 2%», voire légèrement inférieure.


La croissance de la France a été de 1,9% sur l'ensemble de l'année 2007, après une progression du PIB de seulement 0,3% au quatrième trimestre.



Sinon........ rien à signaler...

smoke smoke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Steph
Administrateur
Administrateur


Nombre de messages : 37402
Age : 42
Localisation : Monti
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Jeu 14 Fév - 19:20

C´est toujours mieux qu´une récession :top:

_________________
Sucer des glands ne fera pas de toi un écureuil
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Jeu 14 Fév - 20:37

Steph a écrit:
C´est toujours mieux qu´une récession :top:

Mais quand on bâtit un budget sur une prévision de 2,25, et qu'on se retrouve à 1,9 ; ça veut dire qu'il va falloir amputer certains postes...
On parie que ce ne seront pas les patrons qui verront leurs salaires baisser??

smoke smoke

...et puis, pour faire encore moins bien que ce con de Bush, faut vraiment pas être doué, hein ?
:top: :top:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Sam 16 Fév - 20:34

Archi-drôle et infiniment tragique. Poudre aux yeux, le film réalisé par Les Enfants de Don Quichotte et diffusé depuis le 15 février sur le site Dailymotion.com, ne retrace pas seulement l'histoire de l'incroyable coup médiatique fomenté par la famille Legrand pour dénoncer le scandale des sans-abri, pendant l'hiver 2006-2007. Il force surtout le spectateur à voir et à entendre ceux desquels, le plus souvent, il détourne le regard. Par peur, dégoût, culpabilité ou indifférence.


"Ce film est fait pour que les gens prennent conscience que les SDF ne sont ni des parias ni des criminels, mais des personnes dont les histoires nous touchent tous. Il faut qu'ils comprennent qu'en se bougeant les choses peuvent changer", explique le cinéaste Mathieu Kassovitz "rédacteur en chef" de la page d'accueil de Dailymotion du 15 au 17 février.

Avec leurs tentes rouges installées sur les quais du canal Saint-Martin, à Paris, et dans d'autres villes françaises, Les Enfants de Don Quichotte avaient en effet déclenché l'adoption de la loi sur le droit au logement opposable, que réclamaient de nombreuses associations depuis des années.

En diffusant Poudre aux Yeux d'abord sur Internet, ses réalisateurs – Jean-Baptiste Legrand, Augustin Legrand et Ronan Denecé – espèrent accroître la mobilisation avant la "Nuit blanche du mal-logement", organisée par une trentaine d'associations, jeudi 21 février, place de la République, à Paris.

http://www.dailymotion.com/video/x4d8j5_poudre-aux-yeux_politics
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Al
Prince
Prince
avatar

Nombre de messages : 1833
Age : 117
Date d'inscription : 01/09/2006

MessageSujet: Re: Rien à signaler   Dim 17 Fév - 21:00

En Grande-Bretagne, la banque Northern Rock "va être temporairement nationalisée"


Le ministre des finances britannique, Alistair Darling, a annoncé, dimanche 17 février, que la banque en difficulté Northern Rock allait être "temporairement nationalisée". "Dans les conditions actuelles de marché, nous ne pensons pas que les deux propositions [celle en interne et celle de Virgin] offrent une valorisation suffisante pour le contribuable. Donc le gouvernement a décidé de présenter une loi pour placer Northern Rock dans une période temporaire de nationalisation", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse.

(...)


Depuis qu'elle s'est placée le 13 septembre sous la protection de la Banque d'Angleterre, Northern Rock lui a emprunté environ 26 milliards de livres (35 milliards d'euros) selon certaines estimations. Northern Rock, banque spécialisée dans les prêts immobiliers, qui avait connu une ascension fulgurante depuis son entrée en Bourse en 1997, jusqu'à se hisser parmi les dix premiers établissements bancaires du Royaume-Uni, a plongé dans la tourmente en septembre, lorsqu'elle a frôlé la faillite dans le sillage de la crise des prêts hypothécaires à risque ("subprime") aux Etats-Unis.

Vive la "loi du marché" !
Quand ça part en couilles, c'est l'état (donc, les citoyens) qui payent !

smoke smoke
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aidealecriturealainvernassa.blogspot.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rien à signaler   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rien à signaler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Gagnez de l'oseil sans rien faire !
» Yasmina Khadra, un écrivain algérien
» Meeting Aérien de Reims 27 & 28 juin (spotter day le 26)
» Je crois qu'il n'y a plus rien à ajouter...
» Rien que pour vos cheveux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Countea Nissa :: La buveta-
Sauter vers: